Michelin confirme ses prévisions malgré des marchés dfficiles

PARIS (Reuters) - Michelin a confirmé mercredi ses objectifs 2019 et fait état d'une hausse de 11,3% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, conforme aux attentes, ses hausses de prix et les effets de changes devenus positifs éclipsant des volumes en berne sur des marchés automobiles contrastés.
Partager
Michelin confirme ses prévisions malgré des marchés dfficiles
Michelin a fait état mercredi d'une hausse de 11,3% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, conforme aux attentes, ses hausses de prix et les effets de changes devenus positifs éclipsant des volumes en berne sur des marchés automobiles contrastés. /Photo prise le 11 février 2019/REUTERS/Philippe Wojazer

Le fabricant de pneumatiques a enregistré sur les trois premiers mois de l'année des ventes nettes de 5,809 milliards d'euros. A parités constantes, la croissance ressort à +9,3%.

Le consensus Infront Data pour Reuters donnait 5,799 milliards d'euros.

"Dans des marchés difficiles, l’exposition du groupe à différents secteurs de l’économie permet une fois encore de démontrer sa résilience et de confirmer sa guidance 2019", a souligné le président de Michelin, Jean-Dominique Senard, cité dans un communiqué.

Le groupe, confronté comme l'ensemble des constructeurs automobiles à un ralentissement des ventes de voitures en Europe et une chute du marché en Chine, compte bénéficier de la demande plus soutenue pour les pneus de spécialités (mines, agriculture, deux roues et avions) et anticipe toujours un résultat opérationnel en hausse, hors effets de changes, cette année.

Au premier trimestre, il est parvenu à compenser un léger recul des volumes (-0,5%) par un effet prix mix en hausse de 2% (+1,3% correspondant aux hausses de tarifs et +0,7% reflétant l'amélioration du mix, notamment vers les pneus de 18 pouces et plus) et des effets de parités favorables à hauteur de +2% également.

Au total, les changes devraient avoir un effet légèrement favorable sur le résultat opérationnel de l'année, tandis que les matières premières devraient peser à hauteur de 100 millions d'euros, essentiellement au premier semestre.

(Gilles Guillaume, édité par Matthieu Protard)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Responsable activités chez Aibus site de St Nazaire F/H

Safran - 20/01/2023 - CDI - Saint-Nazaire

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ERILIA

Construction de 46 logements collectifs à Morières-les-Avignon (84)

DATE DE REPONSE 28/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS