Michelin abuserait de sa position dominante

Partager

Affichant des résultats et des chiffres de ventes en baisse sur le premier semestre 2008, Michelin aurait été tenté par des pratiques commerciales douteuses. Selon notre confrère le Figaro, le manufacturier aurait abusé de sa position dominante en « incitant » ses distributeurs français a privilégié sa marque. Il les aurait informés, dans un courrier envoyé fin 2007, « qu'il réviserait à la baisse les avantages commerciaux consentis à ceux de ses distributeurs qui auraient un lien direct ou indirect avec un fabricant de pneu concurrent. »

Ce serait Vulco, lui-même lié à Goodyear, qui aurait dénoncé l'affaire à la DGCCRF (Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes) et une enquête aurait été ouverte. Ni infirmés ni confirmés par la DGCCRF, les faits ont, en revanche, été totalement démentis par l'entreprise clermontoise dont les porte-paroles ont déclaré « avoir une politique commerciale irréprochable en France ». Michelin serait donc rentré dans le droit chemin puisqu'en 2001 la commission européenne l'avait accusé de faits similaires vis-à-vis des ses distributeurs poids-lourds, et l'avait condamné à 20 millions d'euros d'amende.

Anne Léveillé

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS