L'Usine Auto

Michel Rollier Gérant de Michelin

Publié le

Entretien "Productivité"

Michel Rollier Gérant de Michelin © DR

«Dans l’industrie, il n’y a pas de place pour les individualistes. C’est un travail d’équipe, pas répétitif, contrairement à l’image que l’on en véhicule parfois. Nous sommes un peuple conservateur avec une vision passéiste de l’industrie. Nous rêvons d’une industrie qui n’existe plus. Nous regrettons l’époque où, pour faire une tonne de papier, il fallait dix ouvriers. En France, nous sommes plus focalisés sur les emplois qui disparaissent que sur ceux que l’on crée. Il y a pourtant d’autres industries qui émergent et il faut avoir le plaisir de les voir émerger. Avoir l’honnêteté de se dire que c’est normal qu’il y ait moins de gens qui travaillent dans les secteurs traditionnels. Dans notre pays, la productivité est vécue comme une menace. Mais aujourd’hui, nous pouvons faire plus avec moins de personnes. Chez Michelin, si nous avions la même productivité qu’il y a trente ans, nos pneus coûteraient deux à trois fois plus cher. C’est à ce prix que la France peut être compétitive face à des pays où les salaires sont bas. Mais cela demande des efforts, de grands efforts de la part de tout le monde: des industriels, de l’État et des partenaires sociaux. Ils doivent comprendre que pour garder une usine en France, la clé, c’est la productivité.»

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte