Michel Pautrat dope creapharm

Partager

Ne l'imaginez pas prêt à se reposer. Michel Pautrat, 60 ans, a des projets plein la tête. Objectif ? « Devenir un acteur européen dans le domaine de la fourniture pour essais cliniques », assure-t-il tranquillement. De fait, il vient de racheter au groupe de soustraitance pharmaceutique Unither, la partie conditionnement et distribution de lots cliniques, l'une des deux activités du site girondin de Créapharm, qu'il entend bien doper.

La croissance externe est prescrite. Des négociations sont en cours avec une société qui fabrique des lots cliniques. De quoi disposer de capacités de production dans ce domaine. De même, l'agrandissement du site girondin est au menu. Bref, Michel Pautrat fait le plein de vitamines. Celui qui a fait toute sa carrière dans l'industrie pharmaceutique, comme salarié de grands groupes, notamment chez Rhône-Poulenc Santé, a attrapé le virus de la création d'entreprise.

En 1998, il crée avec deux autres associés, Créapharm, nichée dans la formulation galénique. La PME se développe sur trois sites sur l'Hexagone, et devient en quelques années, leader dans le domaine des lots pour essais cliniques. Reste qu'il faut atteindre une taille critique. Il laisse alors, en 2002, entrer dans le capital le groupe PCAS. A l'automne 2005, ce dernier cède les 50 % qu'il détient au groupe Unither, leader européen des doses unitaires stériles, qui voit là l'occasion de constituer un groupe européen de soustraitance pharmaceutique, multi spécialistes. Dans ce nouvel ensemble, Michel Pautrat est le directeur général en charge des sites de Créapharm (34 millions d'euros de chiffre d'affaires, 300 salariés) et du développement produit. Quelques mois plus tard, Unither entend ne conserver que l'activité ?développements galénique et analytique? du site girondin. Et se déleste pour cause de manque de synergies, de la partie conditionnement et distribution de lots cliniques, laquelle emploie 80 salariés sur le site. Michel Pautrat, l'ex-président de Créapharm, rachète cette activité et retrouve son fauteuil de P-DG.

De notre correspondante Colette Goinière

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS