Mia Electric remporte une commande de 100 véhicules pour EDF

Le constructeur de voitures électriques Mia Electric, basé à Cerizay (Deux-Sèvres), livrera le groupe énergétique dans les prochains mois. Le fabricant, qui a changé d'actionnaire en juin, aimerait cibler le marché des particuliers.

Partager
Mia Electric remporte une commande de 100 véhicules pour EDF

Elle avait promis une stratégie ambitieuse pour accroître les ventes. Michelle Boos vient de convaincre EDF ! La toute nouvelle patronne de Mia Electric, 5ème constructeur de voitures électriques français, a annoncé via un communiqué avoir remporté une commande de 100 véhicules pour le groupe énergétique, vendredi 26 juillet. Elle livrera les voitures dans les "prochains mois".

Basé à Cerizay, dans les Deux-Sèvres, Mia Electric est née de la cession avec Heuliez en 2010. Il y a tout juste un mois, la société est passée sous contrôle du consortium Focus Asia Gmbh, après avoir traversé une longue période difficile sous l'aile de l'allemand Edwin Kolh. La région Poitou-Charentes conserve une part de 12% dans l'entreprise.

Une longue pente à remonter

Avec 337 unités vendues en 2012, pour un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros, Mia Electric a une longue pente à remonter, d'autant qu'elle prévoyait 12 000 unités produites. "Un objectif absolument irréalisable, compte-tenu de la crise de l'automobile" s'était alors justifié le directeur général de l'époque, Laurent Buffeteau. Et au milieu de constructeurs comme Bolloré (Bluecar) ou Renault (Zoe), la société de 220 salariés doit jouer des coudes pour se faire une place sur le marché très restreint de la voiture zéro émission.

Mais Michelle Boos affirme que l'entreprise a doublé ses ventes en juin pour atteindre 68 unités "auprès de particuliers français et internationaux". Elle prévoit de vendre 700 voitures pour l'année 2013 et projette de produire mensuellement 200 véhicules en 2014, ce qui permettrait à la voiture électrique d'être rentable.

Un véhicule qui peine à séduire le grand public

En février, le fabricant a reçu une commande de 500 véhicules de la part de la centrale d'achat de la fonction publique, l'UGAP. Mais la marque aimerait s'orienter vers le marché des particuliers en réduisant le coût à la vente.

Pour l'instant, avec un utilitaire à 8000 euros et une trois places à partir de 10 500 euros, la Mia peine à séduire le grand public. Mais le nom lui, inspiré de la célèbre chanteuse britannique, a déjà envouté les villes de Nice (Alpes-Maritimes) et La Rochelle (Charente-Maritime), équipées d'un système d'auto-partage 100% Mia.

Timothée L'Angevin

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

MIA ELECTRIC

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - Orly

Mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour la passation et le suivi de certains marchés

DATE DE REPONSE 10/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS