L'Usine Auto

Mia Electric bouge encore

Pauline Ducamp ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Mia Electric bouge encore
Le groupement Focus Asia a racheté 88?% du constructeur.
"Un combat de longue date". Voilà comment Ségolène Royal a qualifié la lutte pour sauver le constructeur de véhicules électriques Mia. La présidente PS de la région Poitou-Charentes a remporté une bataille le 13 juin : le groupement d’investisseurs Focus Asia a racheté Mia à 88%, la Région conservant sa participation de 12%. Les 210 salariés de l’usine de Cerizay (Deux-Sèvres) conserveront leur emploi. La guerre n’est pas gagnée pour autant. Michelle Boos, la nouvelle directrice, a présenté un plan en deux parties pour sauver le soldat Mia. D’abord, elle veut vendre des voitures "pour faire rentrer de la trésorerie". Depuis septembre 2011, seules 1 500 Mia ont été vendues, quand il en faudrait 5 000 écoulées chaque année pour devenir rentable.[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte