MGI Coutier : début 2016, une usine de conduits au Maroc pour servir Renault Tanger

L’équipementier rhônealpin va ouvrir début 2016 une usine de conduits en plastique ou caoutchouc à El Jedida pour plus de 4 millions d’euros. Ce site marocain va reprendre certains produits fabriqués jusque-là en Roumanie.

Partager

MGI Coutier : début 2016, une usine de conduits au Maroc pour servir Renault Tanger
L'usine de conduit en plastique et caoutchouc à El Jedida va reprendre certains produits fabriqués jusque-là en Roumanie. Des machines seront transférées.

En construction. Le site industriel au Maroc évoqué par l’équipementier automobile français MGI Coutier depuis le premier semestre sera bientôt sur les rails.

"Nous avons acquis le terrain et la construction des bâtiments a débuté. Il sera bientôt hors d’eau. Nous prévoyons une entrée en production au premier trimestre 2016", indique à L’Usine Nouvelle, Matthieu Coutier, PDG du groupe dont le siège est à Champfromier dans l'Ain.

50 salariés dans la première phase

Ce site de 2 300 m² devrait compter dans sa première phase environ 50 salariés et les recrutements ont débuté. Il sera spécialisé dans la production de produits de management des fluides, autrement dit des conduits pour le carburant, le lavage, la circulation d’air… Cette activité compte pour 80% dans le chiffre d’affaires du groupe, à côté des mécanismes d'ouvrant (serrures de portes...) et des câbles.

L’usine marocaine a nécessité un investissement de plus de 4 millions d’euros financés par le groupe. Elle est situé à El Jedida à 100 km au sud-ouest de Casablanca.

Quant à la finalité, il s’agit notamment de desservir le site Renault Tanger dont MGI Coutier est déjà fournisseur pour différents types de véhicules.

"Aujourd’hui, une bonne part des produits destinés à Renault Tanger sont fabriqués dans une de nos usines en Roumanie. Avec ce projet, nous gagnons en proximité pour économiser en coûts logistiques". Le site pourra être également amené à fournir d’autres clients du groupe dont les usines Ford en Espagne ou encore PSA qui doit ouvrir une usine à Kenitra au Maroc d'ici à 2020.

Pour rappel, le groupe qui compte une trentaine de sites industriels dans le monde est en train d’en construire un autre en ce moment en Chine.

"La décision d’investir au Maroc, précise Matthieu Coutier a été prise avant l’annonce par PSA de son projet d’usine à Kénitra mais celui-ci conforte bien sûr notre choix". Dans un mouvement parallèle mais sans rapport, MGi Coutier a par ailleurs pris début juillet le contrôle à 55% du fabricant marocain de câbles de commandes Sinfa (lire encadré).

Quant au choix d’implanter sa nouvelle usine à El Jedida plutôt qu'à Tanger, là où se concentre une bonne part de l’industrie automobile, elle a été prise pour s’affranchir des phénomènes de "surchauffe" locale, en matière de recrutements et salaires, notamment.

MGI Coutier est un groupe familial et coté en bourse. En 2014, il a réalisé un chiffre d’affaires de 692 millions d’euros (+4.3%) et un résultat net de 33,6 millions d’euros (+10%). Au premier semestre son chiffre d’affaires a augmenté de 21% à 430 millions d’euros sous l’effet de la reprise américaine et européenne du marché automobile et des effets de change. Et le résultat net part du groupe a bondi de 76% à 29,7 millions d’euros.

 

En fonction des contrats futurs gagnés par l’équipementier français, une phase d’extension est déjà envisagée "pour atteindre la taille standard de nos usines c’est-à-dire entre 150 et 200 salariés", note l’industriel.

Avant d’en arriver là, il faudra d’abord que le site entre en production. L’usine proprement dite va intégrer des opérations d’injection ou soufflage plastique, de formage de tubes plastiques et d’assemblage. Il y aura des transferts de certaines lignes de process et machine du site MGI Coutier de Timisoara en Roumanie. D’autres machines seront achetées.

A court terme, le site marocain aura de quoi démarrer début 2016 avec les productions destinées à Renault Tanger. Rapidement MGI Coutier va néanmoins chercher de nouvelles affaires.

"Nous pensons à PSA au Maroc bien sûr, conclut Matthieu Coutier, mais avant cela il y a des opportunités à explorer pour ce site marocain dans les usines des constructeurs automobiles situées en Espagne ou au Portugal qui peuvent être facilement livrées depuis le Maroc".

Pierre-Olivier Rouaud

Acquisition du casablancais Sinfa Câbles cet été

Dans un mouvement distinct de son investissement industriel à El jadida, MGI Coutier a pris en juin 2015 une participation de 55% dans la société Sinfa Câbles. Celle-ci située à Casablanca est spécialisée dans la fabrication de câbles métalliques d’actionnement pour l’automobile (accélérateurs, freins à main , etc…). L’entreprise appartient au groupe marocain Moamah présidé par Ali Moamah. A côté de ses activité fluides et mécanismes, MGI Coutier a, en effet, développé une activité dans les câbles de seconde monte sous marque SEIM et cherchait une usine à bas coût spécialisée sur ces produits. Ce qui correspond au profil de Sinfa Câbles qui réalise environ 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS