Metro grimpe en Bourse, EP Global monte encore au capital

BERLIN (Reuters) - L'action Metro grimpe en Bourse lundi après l'offre de rachat d'EP Global Commerce, véhicule d'acquisition de l'investisseur tchèque Daniel Kretinsky et de son partenaire slovaque Patrik Tkac, qui évalue le groupe allemand de distribution à 5,8 milliards d'euros.
Partager
Metro grimpe en Bourse, EP Global monte encore au capital
L'action Metro grimpe en Bourse lundi après l'offre de rachat d'EP Global Commerce, véhicule d'acquisition de l'investisseur tchèque Daniel Kretinsky et de son partenaire slovaque Patrik Tkac, qui évalue le groupe allemand de distribution à 5,8 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Thilo Schmuelgen

EP, qui détenait déjà près de 11% du capital de Metro, a exercé lundi une option d'achat pour acquérir une autre participation de 5,4% auprès de Ceconomy. La transaction doit être finalisée dans les prochains jours.

EP Global Commerce est entré au capital de Metro fin août 2018 en achetant une participation de 3,6% auprès de Ceconomy. Il a lancé son offre publique d'achat vendredi soir, le principal actionnaire de Metro, la société d'investissement Haniel ayant accepté de lui vendre ses 15,2%.

Metro a jugé dimanche que cette offre non sollicitée le sous-évaluait considérablement. Le groupe a déclaré que le prix proposé n'était que 3% au-dessus du cours de clôture de l'action Metro vendredi, et a conseillé aux actionnaires de ne rien faire avant que la direction ne se prononce plus précisément une fois qu'elle aura pris connaissance de l'intégralité de la proposition.

EP a dit vendredi que son prix de 16 euros par action ordinaire et 13,80 euros par action privilégiée représentait une prime de 34,5% par rapport à son premier investissement dans Metro l'été dernier.

Le cours de l'action Metro était alors à ses plus bas historiques après un abaissement de perspectives lié à une faible activité en Russie.

Lundi, à la Bourse de Francfort, l'action Metro a pris jusqu'à 4,5% en début de séance, à ses plus hauts de 18 mois, et gagnait encore environ 3% en fin de matinée.

Selon Bruno Monteyne, analyste chez Bernstein, EP propose "une prime assez importante pour une entreprise en déclin". Il note qu'EP dispose déjà d'une participation supérieure à 30% avec les titres de Haniel et Ceconomy et estime qu'on ne peut guère espérer une offre plus élevée.

(Emma Thomasson, Dominique Rodriguez pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS