Méthodologie : 13 indicateurs pour évaluer les écoles d'ingénieurs

Pour établir notre classement, nous avons évalué les écoles sur quatre grands critères : l’insertion dans le monde du travail, l’ouverture internationale de la formation, l’engagement pour la recherche et le soutien de l’entrepreneuriat chez les étudiants.

Pour chaque critère, les écoles obtiennent une note (de 0 à 100) qui varie selon leur performance dans les différents indicateurs du critère.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Méthodologie : 13 indicateurs pour évaluer les écoles d'ingénieurs

La note globale est la moyenne des quatre notes, pondérées par des coefficients.

Nous détaillons ci-dessous les 13 indicateurs choisis.

Insertion (coefficient 40)

1. Durée obligatoire des stages en entreprise dans le cycle ingénieur (coeff. 1)

2. Pourcentage de diplômés ayant trouvé un emploi au cours des deux mois suivant leur sortie (coeff. 2)

3. Salaire annuel brut médian un an après la sortie d’études (coeff. 4)

4. Pourcentage de diplômés en CDI six mois après leur sortie (coeff. 1)

International (coefficient 25)

5. Pourcentage d’étudiants étrangers dans le cycle ingénieur (coeff. 1)

6. Pourcentage de diplômés partis au moins un semestre à l’étranger pour un stage en entreprise (coeff. 1)

7. Pourcentage de diplômés partis au moins un semestre à l’étranger pour un séjour académique (coeff. 1)

8. Pourcentage de diplômés ayant obtenu un double diplôme avec un établissement étranger (coeff. 1)

Recherche (coefficient 30)

9. Pourcentage d’enseignants ou intervenants ayant une activité de recherche (coeff. 2)

10. Pourcentage de diplômés partis en thèse (coeff. 1)

11. Montant du budget dédié à la recherche (coeff. 2)

12. Nombre de publications scientifiques de rang A par chercheur (coeff. 1)

Entrepreneuriat (coefficient 5)

13. Nombre de diplômés soutenus dans une création d’entreprise par un incubateur (2011-2015)

Pour recueillir ces indicateurs, nous avons choisi de n’utiliser que les données certifiées par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI), qui habilite les écoles à délivrer le titre d’ingénieur, et les données collectées par la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI), avant de les vérifier auprès des écoles. Un partenariat avec les instances représentatives des écoles, qui nécessite une transparence accrue des établissements et facilite les comparaisons.

Enquête réalisée par la rédaction en novembre et décembre 2016

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS