Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Méthode scientifique à l'usage des gardiens de but au moment du penalty

, ,

Publié le

Le tireur va-t-il tirer à droite ou à gauche ? De la capacité du gardien de but à répondre à cette question peut dépendre l’issue d’un match et, semble-t-il, l’euphorie ou le désespoir d’une nation. Une équipe de chercheurs propose une méthode efficace à 92%. Gardiens, précipitez-vous sur le Journal of Sports Sciences !

Méthode scientifique à l'usage des gardiens de but au moment du penalty © GRodal - Flickr - CC

Le tireur de penalty rumine quelques secondes avant de s’élancer, tandis que la tension monte d’un cran dans le stade. Dans la tête du tireur, les choses sont assez simples : ou bien il choisit de tirer sans se préoccuper du gardien, ou bien il ajuste son tir en fonction de ses mouvements. Deux stratégies déjà bien identifiées par les études scientifiques sur le football.

Et dans la tête du gardien ? C’est plus confus, pour la bonne raison que le gardien sur lequel repose, n’oublions pas, l’honneur d’un pays, n’a pas vraiment les moyens de deviner la stratégie retenue par son adversaire. Tout au moins jusqu’à maintenant. Car des chercheurs viennent de publier, dans le Journal of Sports Sciences, une étude qui débouche sur une méthode quasi infaillible : elle permet au gardien, s’il est capable d’observer soigneusement son adversaire, de deviner dans plus de 90% des cas quel sera sa stratégie. Et donc d’augmenter sensiblement ses chances d’arrêter le ballon.

Des critères précis pour orienter le gardien

Les chercheurs – une équipe internationale composée d’Allemands, de Néerlandais et de Britanniques - ont réussi à identifier les critères qui permettent d’identifier les intentions du tireur de penalty. Ils ont extrait ces critères des vidéos de 84 penalties, tirés lors des matchs de coupes du monde ou de la coupe de l’UEFA depuis 30 ans, en les soumettant à une quarantaine de joueurs expérimentés.

Les volontaires devaient noter douze caractéristiques du comportement du tireur de penalty – son temps de préparation, la longueur de ses pas, ses regards vers la balle ou le gardien, la précision de son tir, etc. Par une méthode statistique (de celles qui servent à identifier les facteurs d’une épidémie), les chercheurs ont pu identifier les comportements caractéristiques de chacune des deux stratégies. Mieux, dans 92% des cas, 3 critères seulement suffisent à identifier correctement la stratégie du tireur.

Ainsi, un tireur qui s’élance immédiatement, court sans hésitation et ne regarde que la balle, va sans doute tirer sans tenir compte du gardien. Cela peut paraître évident, mais mieux vaut être prévenu et entraîné à observer ces attitudes. Ce qui, du reste, n’a rien d’évident, car la stratégie du joueur peut fluctuer pendant le déroulement du tir… L’étude publiée dans le Journal of Sports Sciences peut avoir des retombées pratiques sur l’entraînement des gardiens de but, mais elle ne suffira sans doute pas à soulager leurs angoisses, ni à calmer les émotions des supporters.

Thierry Lucas

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle