Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Méthavos convertit les déchets verts en gaz naturel

, , , ,

Publié le

La SAS Méthavos a présenté à la presse l’unité de méthanisation de Sarreguemines (Moselle) qui produira 2 millions de mètres cubes de gaz par an à partir de 20 000 tonnes de déchets verts. Connecté au réseau d’ERDF et doté d’un brevet exclusif, le site dénommé Méthavos 1 constitue le pilote d’une nouvelle génération de stations de méthanisation territoriales.

Méthavos convertit les déchets verts en gaz naturel
Méthavos usine de méthanisation des déchets ménagers.
© Sydème

Depuis février 2016, la station de méthanisation Méthavos 1 injecte dans le réseau gazier de Sarreguemines (Moselle) un flux continu de 125 m3/heure de biogaz. Le syndicat mixte de transport et de déchets ménagers de Moselle-Est (Sydème) alimente le site à raison de 20 000 tonnes de déchets verts (résidus de tonte, fumier, lisier ou déchets de l’industrie agroalimentaire) dont 5 000 proviennent de la Sarre toute proche.

La SAS Méthavos a implanté dans cette ancienne plate-forme de compostage située en plein champs un process de méthanisation simple constitué d’un convoyeur, d’un digesteur d’une capacité de 1 500 mètres cubes et d’un dôme gazomètre à double membrane de 5 500 mètres cubes assurant 10 heures d’autonomie. En sortie, Air liquide a implanté un purificateur qui transformer le biométhane en biogaz qu’elle revend directement à ERDF. L’un des points forts de l’installation consiste en un système breveté d’agitation verticale de la matière végétale par pistons, de manière à optimiser sa méthanisation.

Cofinancée par les fonds européens Interreg IV A en raison de son caractère transfrontalier, la station a mobilisé un investissement de 3 millions d’euros, Air liquide ayant pris à sa charge l’installation du purificateur dont le coût avoisine 1 million d’euros. Issu d’un joint-venture entre le Sydème, un inventeur suédois et le groupe de travaux publics mosellan, la SAS Méthavos compte dupliquer Méthavos 1 dans d’autres territoires français ou étrangers.

"Nous proposons aux territoires une solution clé en main qui permet de réduire de moitié le coût de traitement des déchets verts tout en anticipant les dispositions de la loi sur la transition énergétique", indique Fabrice Aichelmann, directeur du développement de Méthavos. L’installation-type ex-nihilo représente un investissement d’environ 6 millions d’euros pour une capacité de traitement de 20 000 tonnes par an, soit un retour sur investissement escompté en sept ans.

Pascale Braun

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle