Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Métalscan investit dans une nouvelle unité à Chalon-sur-Saône

, , , ,

Publié le

La filiale française de l’Espagnol Tecnatom, Métalscan, investit près de 2,8 millions d’euros dans un nouveau site de 3 000 mètres carrés.

Métalscan investit dans une nouvelle unité à Chalon-sur-Saône
Site Métalscan de Saint-Rémy, près de Chalon-sur-Saône.
© Métalscan

Même si elle conservera encore quelque temps encore son unité de Saint-Rémy, près de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), la société Métalscan regroupera à terme toutes ses activités et ses 50 personnes sur son nouveau site de Saint Loup-de-Varennes, également dans l’agglomération chalonnaise.

La filiale depuis 2004 de l’Espagnol Tecnatom (*), spécialisée dans les systèmes de contrôle non destructif, investit 2 millions d’euros dans un bâtiment de 3 000 mètres carrés et se dote pour 760 000 euros de matériel supplémentaire. Il s’agit notamment d’une piscine de tests de 18 mètres de longueur et 1,5 mètre de profondeur, pourvue d’équipements mécaniques, de quatre postes de travail et de deux portiques.

Un marché porteur

Car Métalscan est en pleine croissance. D’un peu moins de 5 millions d’euros de chiffre d’affaires, l’entreprise mise sur 7 millions d’activité en 2013. La plupart des secteurs pour lesquels elle intervient sont porteurs : industrie nucléaire, ferroviaire, aéronautique, avec des clients comme SNCF, Constellium (aluminium) ou encore Vallourec (tubes).

"Nous développons un double métier en étant déjà intégrateur de solutions de contrôle non destructif dans les systèmes industriels et prestataire de services dans le même domaine avec une équipe itinérante de dix personnes", explique Bruno Lebrun, le directeur général. Le dirigeant prévoit d’ailleurs de recruter l’an prochain deux nouveaux salariés, spécialisés dans le génie électrique et le contrôle non destructif.

Didier Hugue

(*) Tecnatom est un prestataire de l’industrie nucléaire espagnole qui accueille à son capital les trois fournisseurs d’énergie ibériques. Le groupe pèse 130 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 900 salariés dans le monde.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle