Messer installera une unité de CO2 à Lacq

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Messer installera une unité de CO2 à Lacq
Les dirigeants d'Abengoa et Messer devant l'unité bioéthanol

Investissement. Finalement, Messer l’a emporté ! En compétition avec Air Liquide, le spécialiste des gaz industriels se voit confier la valorisation du dioxyde de carbone issu de la fabrication de bioéthanol à partir du maïs que réalise l’unité française Abengoa Bioenergy, présent depuis quatre ans sur la plate-forme Induslacq à Lacq (Pyrénées-Atlantiques).

Un contrat a d’ailleurs été signé courant mai entre les deux groupes. Il porte sur le rachat, par l’allemand Messer à l’espagnol Abengoa, de 65 000 tonnes de gaz carbonique par an, issues du processus de fermentation du maïs ; Abengoa produisant 200 000 mètres cubes de bioéthanol par an localement avec 75 salariés.

Du coup, Messer, implanté dans 30 pays avec près de 60 filiales, s’engage à injecter 12 millions d’euros dans une unité de valorisation du CO2, qui sera installée sur un terrain détenu par Abengoa, sur le site.

L’unité récupérera directement le dioxyde de carbone et le valorisera selon une méthode innovante, à savoir une purification du CO2 sans eau. La consommation d’eau se limitant aux besoins en refroidissement. Aucune pollution ne devrait être générée. L’outil de Messer aura une capacité de 8 tonnes par heure, soit 200 tonnes par jour et au final, 70 000 tonnes par an. Trois réservoirs permettront de stocker sur place 900 tonnes de produit. Le démarrage de la nouvelle unité a été fixé à fin 2012, avec une vingtaine de personnes.

Ce lourd investissement est motivé par les multiples valorisations du CO2. « L’outil nous aidera à conquérir durablement de nouveaux marchés, notamment dans l’industrie agroalimentaire, qui demeure un axe stratégique pour Messer en France », a indiqué Richard Perrayon, président de Messer France. Mais également dans les secteurs de l'environnement, des industries chimique et biologique, du transport sous froid et du soudage. Par ailleurs, Messer pointe la dimension environnementale du projet. D’un côté, Abengoa réduira ses émissions de gaz à effet de serre de 18 %, quand son partenaire pointe une valorisation qui préservera l'environnement : « Le CO2 peut remplacer avantageusement acides forts, solvants ou lessives... ».

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS