Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Mersen mise sur l'efficacité énergétique et le solaire

Manuel Moragues ,

Publié le

L'ex-Carbone Lorraine a présenté des résultats record pour 2011. Même si l'année 2012 débute calmement, le groupe compte sur les moteurs que représentent les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique pour continuer sa progression dès l'an prochain.

Mersen mise sur l'efficacité énergétique et le solaire © D.R. - Mersen

Une année 2011 record. Prudence pour 2012. La capacité de repartir de plus belle dès 2013. Luc Themelin, le patron de Mersen, a soufflé le chaud et le froid lors de la présentation des résultats 2011 de l'équipementier industriel spécialiste du graphite et des composants électriques, ex-Carbone Lorraine, jeudi 14 mars à Paris.

Le chaud, ce sont les 830 millions d'euros de chiffre d'affaires réalisés l'an dernier (soit une croissance organique de 11%) et, surtout, un résultat opérationnel qui a bondi de 33% pour atteindre le montant record de 104 millions d'euros. La marge opérationnelle du groupe s'est établie à 12,5%, gagnant 2 points.

Mersen a connu sa plus forte progression sur ses marchés de l'énergie (+22%) et en particulier dans le solaire, qui a connu "une croissance incroyable" de 34%, selon Luc Themelin, pour atteindre 110 millions d'euros de ventes. Le groupe s'affiche leader dans les équipements à base de graphite pour les industriels du silicium, avec 25% de parts de marché.

C'est aussi le solaire qui est derrière le probable "retrait modéré" des ventes au début de l'année annoncé par l'industriel. "Les fabricants chinois ont beaucoup stocké au second semestre 2011, explique le directeur administratif et financier, Thomas Baumgartner. La demande reste pour l'instant absorbée par les stocks."

Mersen espère voir une reprise de l'activité dès le second semestre 2012, même si la surcapacité de production  actuelle de 30 à 50% pourrait attendre 2013 pour se résorber. Au final, selon Luc Themelin, "on pense reculer par rapport au record de 2011."

Le dirigeant affiche cependant sa sérénité. "Les perspectives de croissance dans le solaire sont intactes", estime-t-il. A côté du solaire, et outre ses activités historiques dans la chimie, l'industrie des procédés et les transports, le groupe se targue d'avoir un deuxième axe fort de croissance pérenne dans l'électronique dédiée à l'efficacité énergétique.

Fournisseur d'équipements pour les fabricants de LED et autres diodes de puissance comme de composants pour les convertisseurs de puissance utilisés dans les réseaux électriques ou les génératrices éoliennes, Mersen a déjà vu cette activité progresser de 15% en 2011.

Par prudence, le groupe s'est engagé dans une réduction des coûts, réduisant les budgets marketing ou transport. Mais pas question, pour l'instant, de grosses restructurations qui réduiraient les capacités de production. "L'avenir reste prometteur, conclut Luc Themelin. Il faudra peut-être sacrifier un peu de résultats 2012 pour être sûr de pouvoir faire des étincelles dès 2013-2014."

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle