Merial signe avec le ministère de l'Agriculture pour lutter contre la FCO

Le laboratoire vétérinaire lyonnais Merial vient de signer avec le ministère français de l'Agriculture un accord visant à la création d'une banque d'antigènes pour lutter contre la fièvre catarrhale ovine (FCO) ou maladie de la langue bleue qui affecte les ruminants (ovins, mais aussi bovins et autres ruminants).

Partager

L'intérêt de ces banques d'antigènes est qu'elles constituent « une assurance pour les gouvernements en cas de risque épidémique », argumente Silke Birlenbach, directrice du département Santé Publique Vétérinaire (VPH) de Merial. La pratique n'est cependant pas encore très répandue. Le groupe vétérinaire n'a conclu qu'une vingtaine de contrats de ce type et uniquement dans la fièvre aphteuse.

Dans le cadre du contrat signé avec la France dans la FCO, représentant un coût total de 4,6 millions d'euros, Merial va stocker à froid des antigènes dans des cuves sur son site de Lyon Portes-des-Alpes (Rhône). Puis en cas d'épidémie, le laboratoire vétérinaire sera prêt à produire et livrer 6 millions de doses de vaccins à partir de ces stocks. Le délai sera alors de 5 à 11 jours. À comparer à un délai de 6 à 9 mois pour une production de A à Z d'un nouveau vaccin. La lutte contre les grandes maladies infectieuses, dont la FCO, la fièvre aphteuse, la rage ou encore la grippe aviaire, est un enjeu majeur compte tenu des impacts sanitaire et économique qui en découlent.

Sur la période 1995-2008, le coût global des épizooties a été évalué à plus de 120 milliards de dollars dans le monde. De façon plus générale, les maladies infectieuses entraîneraient une perte de 20 % de la production animale mondiale.

Leader mondial de la santé animale, Merial est une filiale du groupe Sanofi qui pourrait prochainement changer d'actionnaire. En novembre dernier Olivier Brandicourt, président de Sanofi, a mandaté la banque d'affaires Lazard d'étudier les options d'une vente ou d'une introduction en Bourse de son pôle de santé animale, ce qui permettrait à Sanofi de recueillir quelque 12 milliards d'euros, selon Reuters, qui pourraient être réinvestis dans d'autres activités. Merial affiche un chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros pour un effectif de 6 500 personnes.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS