Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Merck renforce son site de Molsheim avec 12 millions d’euros d’investissements

, , , ,

Publié le

Le groupe Merck a inauguré le 25 janvier deux nouvelles lignes de production de milieux de culture prêts à l’emploi dans le cadre de l’extension de son site de Molsheim (Bas-Rhin). Utilisés dans le contrôle environnemental de productions aseptiques dans l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire, ces produits élargissent les compétences de l’usine de 1 400 salariés, la 3ème du groupe. En plus de ces nouvelles lignes, le site s’est doté d’un bâtiment – le Cube – notamment dédié à la R&D et aux laboratoires, pour des investissements de 12 millions d’euros.

Merck renforce son site de Molsheim avec 12 millions d’euros d’investissements © Merck

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le site de Merck Molsheim (Bas-Rhin), le 3ème plus important pour le groupe, a inauguré un nouveau bâtiment dénommé le Cube, qui regroupe des fonctions de R&D, des laboratoires, et de nouvelles lignes de production de milieux de culture prêts à l’emploi, destinées au contrôle environnemental de productions aseptiques dans l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire (lignes RTU). 12 millions d’euros ont été investis dans cette extension du site alsacien, qui emploie 1 400 salariés.

Le groupe Merck surfe sur le renforcement et la généralisation des règles en matière de contrôle des aliments et des médicaments. Selon Theresa Creasay, responsable marketing et innovation, "nos lignes RTU sont la clé du développement de notre activité BioMonitoring, notamment sur le marché pharmaceutique nord-américain". L’ambition de Merck est d’élaborer "des solutions faciles à mettre en place et à utiliser, fiables et pratiques pour les opérateurs".

Une nouvelle culture d’entreprise

Le site de Molsheim voit ainsi confirmé son rôle de premier plan au sein du groupe qui emploie 50 000 salariés dans 60 pays pour un chiffre d’affaires de 12,5 milliards d’euros en 2016. Udit Batra, président de la division Life Sciences, en visite à Molsheim le 7 juillet, attribue la réussite actuelle de Merck à sa capacité d’intégrer efficacement ses différentes croissances externes opérées ces dernières années, et de "développer une nouvelle culture d’entreprise". Il avait rappelé que l’usine de Molsheim est l’une des rares du groupe à disposer de toutes les fonctions, R&D, laboratoires, production, marketing, commerciales, etc.

La construction du Cube s’inscrit dans cette logique car, en plus de surfaces consacrées à la recherche, 1 200 m² de bureaux supplémentaires viennent "améliorer les capacités de travail et de performance du site", selon Jean-Philippe Maurer, président de Millipore SAS et Merck Biodeveloppement. Le groupe revendique la place de plus ancienne entreprise pharmaceutique et chimique du monde, ayant été fondée en 1668.

La famille fondatrice reste propriétaire de la majorité des parts du groupe des sociétés coté en Bourse. Le chiffre d’affaires de Merck se répartit entre la santé pour 42 % avec un important développement d’oncologie, les sciences du vivant pour 38 % et le contrôle de la sécurité alimentaire et pharmaceutique avec le contrôle des productions de ces deux industries notamment grâce çà des écrans de contrôle, également utilisés dans les télévisions domestiques : 50 % de leurs composants proviennent de productions de chez Merck, selon Udit Baltra.

Didier Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle