Merck KGaA un peu moins pessimiste pour ses résultats annuels

FRANCFORT (Reuters) - Merck KGaA a relevé jeudi sa prévision de bénéfice opérationnel annuel en expliquant que des patients dissuadés ces derniers mois par les mesures de confinement avaient repris leurs traitements, ce qui profite à ses ventes de médicaments.
Partager
Merck KGaA un peu moins pessimiste pour ses résultats annuels
Merck KGaA a relevé jeudi sa prévision de bénéfice opérationnel annuel en expliquant que des patients dissuadés ces derniers mois par les mesures de confinement avaient repris leurs traitements, ce qui profite à ses ventes de médicaments. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

Le groupe chimique et pharmaceutique allemand table désormais sur un bénéfice avant impôts, intérêts, dépréciation et amortissement (Ebitda) 2020 compris entre 4,45 et 4,85 milliards d'euros alors que le bas de sa fourchette était auparavant de 4,35 milliards. L'an dernier, il a réalisé un Ebitda de 4,39 milliards.

"Nos dernières prévisions considèrent qu'il n'y aura aucune nouvelle mesure de confinement généralisé liée à de nouvelles vagues de contaminations (en Chine, en Europe et aux États-Unis) qui se traduirait par un impact négatif important pour la reprise économique", explique Merck dans un communiqué.

Au deuxième trimestre, l'Ebitda ajusté de la société allemande a reculé de 5,7% à 1,1 milliard d'euros, un résultat conforme à l'estimation moyenne des analystes selon le consensus Refinitiv.

Pionnier dans le traitement des troubles de la fertilité, Merck a vu ses ventes trimestrielles dans ce domaine chuter de près de 40% en monnaies locales à 190 millions d'euros au deuxième trimestre en raison de la fermeture de la majeure partie des cliniques spécialisées. Ces établissements sont désormais en train de rouvrir, a précisé le groupe.

La croissance des ventes du Mavenclad (cladribine), un nouveau traitement de la sclérose en plaques, a par ailleurs été inférieure aux attentes: à 82 millions d'euros, le chiffre d'affaires de ce produit n'a progressé que de 36%. Mais le mois de juin a montré des signes d'accélération des prescriptions, note le laboratoire.

A la Bourse de Francfort, l'action Merck cédait 1,03% à 110,40 euros à 12h00 GMT alors que l'indice Dax reculait de 0,89%.

(Ludwig Burger; version française Juliette Portala, édité par Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS