Même délocalisé, Eminence continue à produire français

Le fabricant de sous-vêtements pour homme Eminence (marque Athéna) sous-traite ses modèles d'entrée et de moyenne gamme en Asie. Ses produits saisonniers et de réassort font la navette entre ses usines françaises, l'Europe de l'Est et le Maghreb. Pour ses commandes urgentes et de haute valeur ajoutée, le groupe fait appel au savoir-faire de ses sites d'Aimargues et de Sauve (Gard).

Partager
Même délocalisé, Eminence continue à produire français
Machine de tricotage à l'usine Eminence d'Aimargues

Une délocalisation synonyme de maintien de la production en France. C'est ce qui a permis au groupe Eminence d'assurer la survie de ses deux sites industriels gardois (530 salariés) et de devenir l'un des derniers fabricants tricolores de sous-vêtements masculins, avec le Slip Français.

Le groupe situé à Aimargues, qui possède les marques Athéna et Liebel, diffusée seulement en Italie, sous-traite sa production de modèles entrée et moyenne gamme, qui représente 55% de ses 30 millions de pièces vendues par an, en Chine, au Viêt-Nam, au Cambodge et au Bangladesh. "Pour proposer aux consommateurs des sous-vêtements bon marché, qui assurent l'essentiel de nos ventes, c'est l'unique solution", explique Dominique Seau, PDG d'Eminence.

Pour son activité saisonnière et le réassort (35% de son volume), le groupe tricote le tissu à Aimargues, externalise la teinte en France, en Espagne ou en Italie, réalise la découpe chez lui dans le Gard et sous-traite la confection en Roumanie ou au Maghreb. Ce système permet à Eminence de garder la main sur l'essentiel de la production et assurer la qualité du produit. "A l'image de la construction automobile", souligne le PDG.

Livrer en trois jours

10% de ses produits sont fabriqués en interne, ce qui permet à Eminence d'être très réactif et de travailler en flux tendu. "Tout est planifié et pilotée par le client via un logiciel, souligne Joseph Serres, directeur général et industriel d'Eminence. Si le produit est en stock on l'expédie, sinon on active la production pour livrer dans les trois jours." La confection des pièces est gérée depuis l'usine de Sauve, à une quarantaine de kilomètres d'Aimargues, où travaillent une centaine de personnes.

Avec 130 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013 (+ 0,4%), et une prévision de légère croissance en 2014, Eminence affiche la meilleure santé du marché en berne du sous-vêtement français. Le groupe revendique 18,1% de parts de marché en valeur (17,7% en volume) et près de 32% pour les grandes et moyennes surfaces.

Timothée L'Angevin

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

EMINENCE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS