L'Usine Aéro

Méga-commande de 110 avions pour Air France-KLM

, , ,

Publié le

Suite à la décision du conseil d'administration d'Air France le 15 septembre, Airbus décrocherait une commande plus importante que son rival américain Boeing, options comprises.

Méga-commande de 110 avions pour Air France-KLM © D.R. - Airbus

La compagnie aérienne française a pour l'heure validé 50 commandes fermes et 60 options. D'ici à 2024, 73 appareils entreront en service, pour une valeur catalogue de 18 milliards de dollars. La flotte nouvelle sera alors composée de 43 Airbus A350-900 et 30 Boeing 787-9. "Le premier appareil Boeing 787-9 entrera en service chez KLM en 2016 ; le premier Airbus A350-900 entrera en service chez Air France en 2018", explique la compagnie. Pour les appareils restants, le groupe ne donne pas de détails précis sur le calendrier et sur la répartition entre les deux modèles d'avions. 

Mais d'après Boeing, Air France KLM lui aurait passé commande de 25 avions plus 25 options. Soit au total, 50 appareils pour l'avionneur américain. Resterait donc 60 avions au profit d'Airbus, dont 25 commandes fermes. Au total, ces 50 avions représenteraient au prix catalogue une facture de 12 milliards de dollars pour la compagnie. La compagnie aérienne souligne que ces acquisitions "sont dimensionnées pour être financées par le cash flow généré par les opérations du groupe".

performances énergétiques et environnementales

"Cette première commande d’avions long-courriers commune à Air France et KLM vise au remplacement à moyen terme des appareils de 200 / 350 sièges actuellement présents dans la flotte et l'accompagnement de la croissance de l'activité du groupe", souligne le communiqué du groupe publié le 16 septembre. 

Air France KLM précise par ailleurs que la motorisation équipant les Airbus A350-900 sera le moteur Rolls-Royce Trent XWB, seule  proposée pour cet appareil par le constructeur. Quant au moteur de l'avion de Boeing, l'information sera diffusée ultérieurement. 

"Pour sa première commande commune, le groupe Air France KLM a fait son choix à la suite d'une évaluation détaillée faisant apparaître tous les avantages de chacun des appareils, notamment leurs performances énergétiques et environnementales", a déclaré Pierre-Henri Gourgeon, directeur général d’Air France KLM.

La commande d’Air France, destinée à renouveler sa flotte de long-courriers de moyenne capacité, est un sujet de polémique depuis plusieurs mois. A la suite de Bernard Carayon, une centaine de députés français avaient lancé une pétition en juin pour presser Air France, dont l'Etat détient 15,7%, de choisir l'A350 d'Airbus plutôt que le Boeing 787 pour sa prochaine commande, qui devait porter sur une centaine d'appareils.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

18/09/2011 - 10h59 -

Parlons-en de ce consensus républicain ! Une pure opération de communication politique, basée sur des informations erronées. Air France a une flotte hétérogène, composée d'Airbus et de Boeing principalement. Et doit-on rappeler aussi que le groupe Air France-KLM est une structure privée dont l'état n'est qu'un petit actionnaire, à 15%. Si Monsieur Carayon aime tant s'occuper des affaires privées, qu'il s'exprime sur les intentions de fermeture des usines de PSA à Sevelnord et Aulnay.
Répondre au commentaire
Nom profil

17/09/2011 - 14h13 -

Pas 100 députés, 180 issus de toutes les formations politiques ! Pour une fois qu'il y a consensus républicain !
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte