L'Usine Maroc

Méditel, filiale d'Orange, premier opérateur à lancer la 4G au Maroc

, , ,

Publié le

Après l'attribution d'une licence en mars, Meditel vient de prendre de vitesse ses deux concurrents au Maroc en lançant  commercialement l'accès à la 4G. Déployé ce 8 juin à Casablanca, le service sera vite étendu et Rabat-Salé suivra dès la semaine prochaine. Le leader Maroc Telecom et Inwi le numéro trois ne devraient pas tarder à lancer leurs offres à leur tour.

Méditel, filiale d'Orange, premier opérateur à lancer la 4G au Maroc
Visuel de la campagne 4G de Meditel qui a été le premier opérateur à lancer la 4G au Maroc
© meditel

C'est parti ! Les clients casablancais de Meditel sont les premiers bénéficiaires potentiels de la 4 G au Maroc. Et ce sans changement des conditions tarifaires.

L'opérateur a lancé, en avance sur le calendrier prévisible, le lundi 8 juin la première offre commerciale 4G au Maroc.

Deux conditions sont cependant à remplir pour les abonnés. La première est celle de disposer d'un terminal 4G. Le service ne peut être accessible à partir d'un mobile 2 ou 3G par exemple.

Deuxième condition, contre la somme de 30 dirhams (2,7 euros), les clients de Méditel pourront se procurer une carte SIM 4G qu'ils n'auront qu'à glisser dans leur terminal mobile à la place de leur ancienne carte.

Le gain principal se situera au niveau des données, puisqu'avec la 4G, le surf sur internet sera plus rapide. Et donc la consommation devrait progresser sur un marché ultra dominé par les offres prépayées.

Méditel est le numéro deux du marché mobile, derrière l'opérateur historique Maroc Telecom et devant Inwi (encadré).

Prenant ses concurrents de vitesse (ils ne devraient pas tarder à réagir, sans doute cette semaine) Méditel ne compte bien sûr pas s'arrrêter à Casablanca où la couverture s'étend d'ores et déjà sur toute cette cité de 3,3 millions d'habitants.

L'actionnariat de Méditel amené à évoluer
Les actionnaires de Méditel sont Orange à hauteur de 40% et pour 30% chacun, le groupe public Caisse de dépôts et de gestion (CDG) et le groupe financier marocain Finance.com. Orange a indiqué à plusieurs reprises sa volonté d'augmenter sa participation, prélude sans doute à une changement de nom au profit de la marque Orange.

"La semaine prochaine ce sera au tour de toute l'agglomération Rabat-Salé, de pouvoir découvrir la 4G. Ensuite, le déploiement se fera ville par ville jusqu'à couvrir l'ensemble du territoire marocain", indique-t-on à L'Usine Nouvelle au siège du groupe Méditel à Casablanca.

Pour mémoire, après plusieurs reports successifs, l'Agence nationale de réglementation des télécommunications marocaines (ANRT) avait finalement lancé l'appel d'offre pour la 4G le 17 novembre dernier..

Le régulateur avait ensuite dévoilé  le 18 mars l'attribution d'une licence 4G à chacun des trois opérateurs. Le prix provisoire global de ces licences s’établissant à 2 milliards de dirhams (1000 dirhams = 92 euros), dont la moitié pour la seule licence de Maroc Télécom.

On évoquait alors un déploiement par les trois opérateurs marocains fin 2015 ou début 2016.

Michel Paulin, patron de Méditel nous indiquait encore mi avril dernier "Selon l'ANRT le déploiement de la 4G serait disponible début 2016. Nous sommes sur ce calendrier". Après avoir reçu le feu vert du régulateur en fin de semaine dernière, il en aura finalement décidé autrement.

Nasser Djama et Pierre-Olivier Rouaud

Méditel : numéro deux du marché mobile marocain
Le Maroc comptait à fin mars 2015,  43,38 millions de lignes mobiles actives, soit un taux d'équipement apparent de 128,18% de la population, du fait de l'ouverture de lignes chez plusieurs opérateurs par les consommateurs sur ce marché dominé à 95% par les offres prépayées.
Maroc Telecom, opérateur historique coté en bourse, mais filiale à 53% de l'émirati Etisalat depuis 2014 détient le plus grand nombre de lignes (41,87% à fin mars 2015 selon l'ANRT) , suivi de Méditel (31,17%) et d'Inwi (26,96%), Dernier arrivé sur ce marché, Inwi est filiale de la SNI, holding de la famille royale du Maroc et du koweitien Zain.
Outre l'arrivée de la 4G, un autre tournant important attendu cette année est le dégroupage total de la boucle locale pour permettre notamment le développement de l'ADSL, aujourd'hui quasi monopole de fait de Maroc Telecom. Dans ce contexte, Méditel a lancé un vaste plan d'investissement de 600 millions d'euros sur 5 ans dans la 4G et le haut débit notamment.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte