Mediator : quand un avocat lance un appel à témoins aux médecins

Dans l’affaire du Mediator, un des avocats des victimes demande aux médecins ayant prescrit le médicament comme coupe faim de sortir de leur réserve.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Mediator : quand un avocat lance un appel à témoins aux médecins

Alors que la question de la responsabilité des médecins dans l'affaire du Mediator revient sur le devant de la scène, Me Charles Joseph-Oudin, un des avocats de victimes du médicament, lance un appel à témoins envers les médecins.

"Si on a menti aux médecins et aux patients, on ne peut pas reprocher aux médecins d'avoir prescrit hors autorisation de mise sur le marché (AMM), explique-t-il. La seule façon pour les médecins de s'en sortir, c'est de montrer que l'AMM était frauduleuse".
Il réclame que les médecins soient partie civile dans le cadre de la procédure pour tromperie aggravée en cours au tribunal de Nanterre.

C’est fin septembre que la première audience de fixation doit déterminer la date du procès. Plus d’une centaine de plaintes réunies autour de trois avocats sont réunies derrière cette procédure.

Selon les informations du Figaro le 20 juillet, certains médecins pourraient avoir une part de responsabilité dans le scandale. L’Office d'indemnisation des accidents médicaux pourrait se retourner contre les médecins dans le cadre de référés expertise prévus les 8 et 13 septembre prochains. L'Oniam a contesté les informations de la presse, assurant que "tant dans les procédures judiciaires mentionnées dans l'article que dans les dossiers relatifs au Mediator qui seront traités dans le cadre du fonds d’indemnisation, il n’entend pas mettre en cause la responsabilité des praticiens".

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS