Medef, les poches alimentaires pour bébés, Hollande en 2014 : la revue de presse de l'industrie

Le président du Medef met dans l'eau dans le vin des revendications patronales et fait un pas vers l'exécutif, un laboratoire normand pourrait être mis en cause dans le décès de nourrissons à l'hôpital de Chambéry, la fiscalité, l'industrie et le social parmi les grands chantiers de François Hollande en 2014... Voici les grands sujets qui marquent l'actualité de l'industrie en ce lundi 6 janvier 2014.

Partager

Le Medef fait un pas vers l'exécutif

Dans une interview accordée au Monde (édition du 5 et 6 janvier), le président du Medef Pierre Gattaz assure que les entreprises françaises sont prêtes "à jouer le jeu" vis-à-vis de la proposition de "pacte de responsabilité" formulée par le président Hollande lors de ses vœux télévisés le 31 décembre.

"Après des mois de tension entre le chef de l'Etat et les entrepreneurs, Pierre Gattaz engage une négociation (...) et réclame une baisse de 100 milliards d'euros des prélèvements sur cinq ans, qui permettrait selon lui de créer un million d'emplois", écrit le quotidien.

Un laboratoire normand mis en cause dans le décès des nourrissons de Chambéry

Le Parisien-Aujourd'hui en France revient ce 6 janvier sur l'affaire des bébés décédés début décembre dans le service de néonatologie de l'hôpital de Chambéry, et dans laquelle les poches alimentaires destinées à l'alimentation de nourrissons prématurés sont soupçonnées. "Le décès des trois bébés (...) donne lieu à de multiples investigations au laboratoire du Calvados, qui a produit les poches de nutriments", décrit le journal, qui vise le laboratoire Marette situé à Courseulles-sur-mer.

Les grands chantiers de François Hollande en 2014

"Fiscalité, industrie, social" : voici les trois grandes priorités des "12 travaux" qui attendent le président Hollande en 2014 d'après les Echos du 6 janvier. "Réforme fiscale, sauvetage de PSA Peugeot Citroën et emploi" sont également au menu du quotidien économique.

Et aussi...

Le site internet du Wall Street Journal revient sur "l'orage et (la) passion autour du nom malheureux d'EADS", le groupe d'aéronautique et de défense rebaptisé Airbus Group le 1er janvier dernier.

Dans son cahier Ecofutur publié tous les lundis, le quotidien Libération prédit que "la voiture sans les mains, c'est pour demain".

"D’ici à 2025, la conduite automatisée sera proposée par la plupart des constructeurs", assure le journal.

Elodie Vallerey

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS