Medef : Laurence Parisot réclame la transparence financière

La présidente du patronat français veut modifier rapidement les statuts de l'organisation et obliger ses adhérents à publier l'ensemble de leurs comptes certifiés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Medef : Laurence Parisot réclame la transparence financière
Laurence Parisot ne veut pas perdre de temps. La présidente du Medef a annoncé ce matin vouloir engager une réforme de l'organisation patronale vers plus de « transparence financière ». Le conseil exécutif réuni lundi a saisi le comité statutaire de l'organisme pour lui demander de faire des propositions « d'ici deux mois » afin de modifier les statuts.

Une charte devrait être ajoutée aux statuts de l'organisation, obligeant les fédérations ou associations membres à présenter des comptes certifiés. « Aucune association ou fédération professionnelle ne pourra adhérer au Medef si elle ne dispose pas de comptes certifiés », a-t-elle affirmé.

Le patronat est en pleine tourmente depuis le lancement d'une enquête portant sur des retraits de fonds suspects provenant de comptes de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM). Une nouvelle perquisition a eu lieu ce matin au siège de l'UIMM, dans le bureau de l'ancien président de la fédération Daniel Dewavrin.

Laurence Parisot a dit vouloir profiter de cette « convulsion » pour en finir avec « une certaine logique et une conception des relations sociales qui sont totalement dépassées ». Elle a également annoncé vouloir « ouvrir rapidement une phase de délibération sociale » entre les organisations patronales et syndicales sur la transparence, le financement et la représentativité des syndicats.

Solène Davesne, avec Reuters

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS