Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Mecelec s’offre le lyonnais Besacier

, , ,

Publié le

Le plasturgiste ardéchois Mecelec vient de boucler une nouvelle opération de croissance externe au travers l’acquisition de l’un de ses fournisseurs, la société lyonnaise Besacier, spécialisée dans la production de pièces métalliques de précision.

Mecelec s’offre le lyonnais Besacier
Site Mecelec de Mauves en Ardèche.
© Mecelec

Alors qu’elle fête cette année le 80ème anniversaire de sa création, l’entreprise ardéchoise Mecelec (43,6 millions de chiffre d’affaires en 2013 avec un effectif de 280 salariés) vient de prendre le contrôle de l’un de ses fournisseurs historiques, la société lyonnaise Besacier, créée en 1941 et implantée à Corbas en périphérie de Lyon (Rhône). La PME, qui en 2013 a réalisé un chiffre d’affaires de 6,9 millions d’euros avec un effectif d’une cinquantaine de personnes, est spécialisée dans la production de pièces métalliques de précision suivant deux technologies : le découpage fin et l’emboutissage profond.

Cette nouvelle opération de croissance externe, après celles réalisées en 2011 et en 2012 avec les acquisitions de Sadac (Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs en Isère) et du site Sotira de Chambéry (Savoie), s’inscrit dans le cadre du développement stratégique de Mecelec et illustre sa volonté d’élargir les compétences industrielles offertes à ses clients.

Solutions uniques et innovantes

En faisant l’acquisition de Besacier, ce qui a été d’autant plus aisé que les deux entités sont toutes les deux la propriété du fonds d’investissement Seconde Chance, Mecelec entend se donner les moyens de proposer des solutions uniques et innovantes avec des pièces métalliques de précision surmoulées dans des pièces plastiques.

Le groupe ardéchois travaille aussi bien pour l’industrie que pour les réseaux. Il est également en négociation avec le groupe franco-belge Sedaine en vue de nouer des accords de partenariat industriel et commerciaux. L’an dernier, il a investi près de 2 millions d’euros sur son site historique de Mauves (Ardèche) afin d’y rapatrier un partie de l’outil industriel du site de Vonges (Côte-d'Or) acquis en 2003 et que Mecelec a finalement décidé de fermer. La prise de contrôle effective de Besacier, qui restera une filiale indépendante de Mecelec, interviendra le 1er juillet 2014.

Frédéric Rolland

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle