Mecelec renforce ses capacités de production

Le groupe spécialisé dans les matériaux composites, Mecelec, va investir 3,5 millions d'euros en 2016 dans ses usines ardéchoises, iséroise et rhodanienne. Pour accompagner sa diversification.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Mecelec renforce ses capacités de production
Site Mecelec de Mauves en Ardèche.

Mecelec poursuit sa métamorphose. Après être sorti plus rapidement de son plan de sauvegarde dès 2013 et avoir réalisé une émission obligataire de 11 millions d’euros en 2014, le groupe spécialisé dans la compression de matériaux composites va investir 3,5 millions en 2016 pour renforcer ses capacités de production. En priorité dans son usine de Mauves (Ardèche) où il consacre 1,3 million d'euros à l’acquisition de nouvelles machines.

L’usine de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs (Isère), spécialisée notamment dans les composites en céramique pour gilets pare-balles, bénéficiera également de 600 000 euros d’investissement, en particulier pour acquérir un centre d’usinage de dernière génération.
Mecelec veut généraliser l’emploi de robots, déjà présents dans ses usines de Mauves et Saint-Agrève (Ardèche). D’autres vont être installés sur ses sites de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs et Corbas (Rhône), usine de découpage et d’emboutissage de métaux rachetée en juillet 2014 à Besacier.

Un œil sur l'Afrique

Le groupe dirigé par Michel-Pierre et Hugues Deloche dispose de cinq usines : quatre en Rhône-Alpes et une en Roumanie, tournée vers le marché de l’énergie (coffrets de compteurs à gaz par exemple). Son site principal est à Mauves et compte un effectif de 120 personnes. Mecelec, groupe de 280 salariés, prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 33,5 millions d’euros en 2016, au lieu de 31 millions en 2015, et de le porter à 80 millions en 2018, l’activité de transformation de matériaux composites étant sous-capacitaire en Europe. L’Afrique représente l’un de ses relais de croissance, en particulier dans le secteur des équipements électriques.

Présent aussi dans le secteur automobile (planchers de voiture sans permis), dans les bus et cars (pièces de carrosserie) et l’appareillage ferroviaire, Mecelec va se diversifier dans le secteur agricole. Le groupe vient de signer un contrat important avec le principal constructeur de tracteurs agricoles en France. Un autre contrat a été conclu avec Bolloré pour la fourniture d’équipements de carrosserie pour ses bus électriques. Ses principaux clients sont aujourd’hui Nexans, Mercedes, Volvo Trucks, Iveco, Thales, Alstom, Bombardier, Siemens.

Vincent Charbonnier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS