Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Mecelec redimensionne son site historique

, , ,

Publié le

Le plasturgiste ardéchois Mecelec spécialisé dans la production en grande série de coffrets électriques pour le secteur de l’énergie, de pièces de carrosserie pour l’automobile et les poids-lourds et d’équipements pour le ferroviaire a décidé de consacrer 2 millions d’euros dans l’aménagement et l’équipement d’un nouvel atelier de production sur son site historique de Mauves.

Mecelec redimensionne son site historique
Site Mecelec de Mauves en Ardèche.
© Mecelec

Le 1er février 2014, le groupe ardéchois Mecelec (45,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012 avec un effectif de 350 personnes réparties sur cinq sites de production, quatre en France, un en Roumanie) fêtera le 80ème anniversaire de sa création. Cette manifestation sera l’occasion d’inaugurer le réaménagement et l’équipement d’un nouvel atelier de 2 500 mètres carrés sur son site historique de Mauves (Ardèche), situé le long du Rhône, à mi-chemin entre Valence et Tournon.

Cette extension, qui représente un investissement de 2 millions d’euros et qui devrait engendrer la création d’une vingtaine d’emplois, est destinée à absorber la production de l’usine Nobel Composites de Vonges (Côte-d’Or) acquise en 2003, que le groupe Ardéchois a décidé de fermer pour la rapatrier en Région Rhône-Alpes.

Ce nouvel atelier accueillera 4 presses de respectivement 2 000 tonnes, 1 800 tonnes, 1 250 tonnes et 800 tonnes permettant ainsi de faire face à un accroissement potentiel du chiffre d‘affaires de 40 %. Cet investissement s’inscrit pleinement dans la stratégie du groupe Mecelec qui veut fortement développer son segment "industrie" tout en consolidant l’activité "réseaux" pour devenir un acteur majeur dans le secteur de la transformation des plastiques et des composites.

Rappelons que le groupe Mecelec est sorti en 2013 de la procédure de sauvegarde homologuée par le tribunal de commerce d’Aubenas en février 2010 et s’est séparé de sa filiale Logut basée à Fabrègues dans le département de l’Hérault dont il avait fait l’acquisition en 2000.

Frédéric Rolland
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle