Mécanique : Hydromatic sur une pente ascendante

Spécialiste de l'ascenseur hydraulique de forte charge, la PME d'Amiens, en diversifiant ses marchés, traverse plutôt bien la crise de l'investissement industriel.

Partager

La Bibliothèque de France permet à Hydromatic de battre son record avec un ascenseur dont la charge utile dépasse 12tonnes. L'engin, destiné à la manutention de palettes de livres, desservira cinq niveaux. Une course de 15mètres qui fait appel à deux centrales hydrauliques de puissance de 64chevaux. Près de 900litres d'huile à la minute sont nécessaires pour nourrir le système. A la clé, 1,3 million de francs pour Hydromatic. "Un tel appareil est exceptionnel, même pour nous", souligne Francis Duval, directeur de l'entreprise. Il évoque comme réalisation d'ampleur comparable la Grande Arche de la Défense en 1990. Hydromatic fabrique à Amiens des ascenseurs de forte charge (300kilos à 12tonnes) depuis le début des années 60. Filiale de Koné depuis 1988, cette PME d'une trentaine de personnes détient une part enviable du marché français, estimée à 25% par Gérald Roux, directeur du département ascenseurs neufs de Koné et P-DG d'Hydromatic. "Ce qui devrait nous placer à égalité avec Otis sur le marché des ascenseurs hydrauliques à forte charge", estime-t-il. En 1994, 150appareils sont sortis des ateliers, pour un chiffre d'affaires de 30millions. "En 1988, rappelle Gérald Roux, la production était d'une centaine d'ascenseurs. Sur un marché réduit de moitié depuis 1990, Hydromatic a fait mieux que se maintenir!" Le coup de frein des investissements industriels a en effet durement affecté les ascenseurs de charges. "Plus de la moitié de nos appareils sont encore destinés à l'industrie ou aux centres commerciaux, explique Gérald Roux, mais d'autres secteurs ont pris de l'importance." A commencer par les hôpitaux, 20% des revenus d'Hydromatic désormais, avec une gamme de "monte-malades", véritables ambulances de l'ascenseur. Autre axe de développement, les "monte-voitures", quinze appareils fabriqués en 1994, avec pour principal débouché les parkings souterrains. Associé à l'appareil, un plateau tournant, commandé hydrauliquement, permet de manoeuvrer les véhicules. Troisième marché, prometteur, l'ascenseur hydraulique vitré installé en façade. Enfin, la rénovation des ascenseurs de charges constitue un débouché:"Hydromatic a installé plus de 5000appareils depuis trente ans. Une bonne moitié est à moderniser. Mais nous resterons une société de taille moyenne", explique-t-il, en fixant comme objectif la fabrication de 250appareils par an. Philippe Desfilhes

USINE NOUVELLE N°2494

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS