Quotidien des Usines

Mecachrome supprime plus de 300 postes, sacrifie son usine de Vibraye, et ce n’est pas fini

Stéphane Frachet , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La direction de l'équipementier Mecachrome basé à Amboise (Indre-et-Loire) a entamé le 28 septembre les négociations d'un plan social portant sur 306 suppressions de postes. Il implique la fermeture de l'usine de Vibraye (Sarthe).

Mecachrome supprime au moins 300 postes et sacrifie son usine de Vibraye
Mecachrome va supprimer 306 postes dans son outil industriel.
© Stéphane Frachet

Les négociations ont débuté dans la matinée du 28 septembre au sein de l'équipementier aéronautique et automobile Mecachrome, dont le siège est basé à Amboise (Indre-et-Loire), pour examiner un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) : 306 postes sont supprimés sur quatre sites, dont trois usines, sur un total d'environ 950 postes.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte