McPhy stocke l'hydrogène sous forme solide

McPhy Energy a conçu un procédé de stockage massif de l'hydrogène sous forme solide et à basse pression. Ses cibles : le stockage de l'électricité d'origine renouvelable ainsi que de l'hydrogène industriel. Décryptage de ce nouveau procédé
Partager
McPhy stocke l'hydrogène sous forme solide
"Nous visons plutôt les puissances de 100 kW à 3 MW, stockées pendant 1 à 10 h", explique Pascal Mauberger, PDG de McPhy Energy

McPhy Energy veut stocker l'hydrogène sous forme d'hydrure de magnésium. Pour industrialiser sa technologie, une première ligne de production devrait être opérationnelle en juin. Industrie & Technologies a passé son procédé de stockage au banc d'essais. Décryptage en trois points clés.

Comment fonctionne le procédé ?

L'hydrogène gazeux réagit avec des poudres de magnésium nanostructurées, auxquelles ont été ajoutées des catalyseurs. La réaction donne de l'hydrure de magnésium. Elle a lieu à 350°C et à moins de 10 bars. Mais elle est exothermique. Pour collecter et stocker la chaleur dégagée, McPhy utilise un matériau à changement de phase. Quand l'hydrogène est relaché (en jouant sur la pression), ce matériau libère la chaleur avec un rendement de 97 %.

Pour stabiliser mécaniquement le magnésium, McPhy ajoute du graphite, qui conduit la chaleur vers le matériau à changement de phase. L'ensemble se présente sous forme de cartouches de 0,3 mètre de diamètre pour 1,5 mètre de haut. Chacune peut stocker 4 kg d'hydrogène, soit l'équivalent de 132 kWh. L'idée est ensuite de les assembler de façon modulaire.

Quelles applications ?

McPhy se positionne en priorité dans le stockage d'électricité issue de sources renouvelables. "Le Japon s'intéresse au stockage domestique. En Europe, la priorité porte sur des échelles plus grandes : le quartier ; la région ; la ferme éolienne ; la centrale solaire thermodynamique...", liste Pascal Mauberger, PDG de McPhy Energy. "Nous visons plutôt les puissances de 100 kW à 3 MW, stockées pendant 1 à 10 h".

L'idée de McPhy est de stocker l'électricité intermittente en produisant de l'hydrogène. Ses cartouches de stockage seraient alors directement raccordées à l'électrolyseur. L'hydrogène serait ensuite réutilisé pour produire de l'électricité avec une pile à combustible. L'alternative serait de se brancher au réseau de gaz. "GDF Suez a montré que l'hydrogène peut être réinjecté à hauteur de 20 % sans changer le réseau", précise Pascal Mauberger.

Pour l'instant, les applications embarquées dans le transport ne sont pas envisagées. Le matériau à changement de phase est trop lourd. "Mais notre technologie serait appropriée pour des stations services à l'hydrogène", nuance Pascal Mauberger. A plus court terme, McPhy vise le marché de l'hydrogène industriel. Le principe serait de produire et stocker l'hydrogène sur site, plutôt que de l'acheminer sous forme comprimée par camion.

Quelle maturité ?

Un premier prototype, contenant 1 kg d'hydrogène, est à l'essai au CEA Grenoble. Fin septembre, il sera remplacé par une version de 15 kg (500 kWh). Ce dernier sera branché sur un électrolyseur et une pile à combustible. Le défi est d'assurer un rendement suffisant pour le système complet. McPhy vise les 50 %. Il faudra aussi garantir la durée de vie. Pour l'instant, McPhy annonce avoir atteint sans dégradation 1 000 cycles de charge/décharge. Et assure pouvoir extrapoler à 4 000 cycles, soit 10 ans de fonctionnement. Dans l'immédiat, les débouchés seront surtout des démonstrateurs technologiques pour un décollage du marché attendu, par McPhy, vers 2014.

Thomas Blosseville

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Fourniture de bois et de matériel de menuiserie

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS