McCain abandonne l’huile de palme pour le tournesol

Partager
McCain abandonne l’huile de palme pour le tournesol

Production.

Dans une frite McCain, il y a 90 % de pomme de terre et 10 % de matière grasse. L’objectif du producteur de pommes de terre surgelées, dont la division européenne utilise 37 000 tonnes d’huiles par an, est depuis plusieurs années d’améliorer la qualité de cette matière grasse, avec pour principal cheval de bataille : la diminution des acides gras saturés.

Alors qu’il utilisait depuis 2006 et dans cette optique, une huile à 50/50 palme et tournesol, le groupe canadien McCain vient cette fois de décider de se passer de l’huile de palme, au profit exclusif du tournesol. Et ce à l'échelle de l'Europe continentale, autrement-dit dans 45 pays.
Le groupe utilisera dorénavant un « mélange » de plusieurs huiles de tournesol : une huile classique, qui jouit d’une bonne stabilité à la chaleur, et une huile à base de tournesols riches en acide oléique, reconnu pour son rôle dans la réduction du taux de cholestérol.
Si Christine Delepierre, responsable Développement durable pour McCain Europe continentale, insiste sur le bénéfice avant tout « nutritionnel » de la nouvelle huile, se séparer de l’huile de palme, qui traine derrière elle une réputation « sulfureuse », est aussi une façon pour le groupe McCain de conférer une image positive à son activité et à ses produits.
Cauchemar écologique pour les uns, qui accusent les plantations de palmiers à huile de causer la destruction de la forêt tropicale et l’extinction des orangs-outans ; danger sur la santé pour d’autres, qui pointent du doigt sa haute teneur en acides gras saturés, l’huile de palme est néanmoins utilisée dans une grande variété de produits.
Produite en quantité industrielle principalement en Malaisie et en Indonésie, à raison de plus de 35 millions de tonnes par an à eux deux, l’huile de palme reste la moins chère du marché, malgré des prix à la hausse au 1er trimestre de 2011. La décision de McCain ne tient donc pas à des critères financiers. Au contraire, le prix de revient des huiles de tournesol dorénavant utilisées par le groupe est plus élevé que celui de l’huile de palme.
Pour autant, le spécialiste de la pomme de terre surgelée table sur un retour rapide à l’équilibre : il s’appuiera désormais « exclusivement » sur des fournisseurs présents en Europe, tel l’américain Cargill avec qui il collaborait déjà depuis 2006, et réduira ainsi ses coûts de transport.

Laura Heulard
0 Commentaire

McCain abandonne l’huile de palme pour le tournesol

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS