Maurel & Prom veut forer une quinzaine de puits en 2013

PARIS (Reuters) - Maurel et Prom a annoncé jeudi qu'il prévoyait de forer une quinzaine de puits en 2013, le pétrolier français misant sur un programme d'exploration soutenu pour augmenter de nouveau ses réserves.

Partager

Le groupe, dont les résultats ont reculé en 2012 en raison d'une base de comparaison défavorable - 2011 avait été dopé par des cessions - souhaite également renforcer sa génération de cash-flow cette année.

"Les forages d'une quinzaine de puits sont programmés au cours de l'exercice 2013. Le risque lié est toutefois limité suite à la signature d'accord de portage ou de financement sur certains des permis", a-t-il fait savoir dans un communiqué.

Maurel & Prom a également indiqué que la connexion de nouveaux puits au Gabon - qui représente l'essentiel de ses réserves - ainsi que l'aménagement des procédés et l'injection d'eau devraient lui permettre d'augmenter le niveau de sa production pour dépasser 27.000 barils par jour avant la fin 2013, contre un seuil de 22.000 barils franchi fin 2012.

La société table également sur le Pérou, le Mozambique, la Namibie, la Tanzanie et la Colombie.

Elle avait annoncé début mars une hausse de 7% de ses réserves prouvées et probables de pétrole au 1er janvier 2013 par rapport au 1er janvier 2012.

Ces réserves sont un élément clé de la valorisation du groupe pétrolier indépendant, qui fait régulièrement l'objet de rumeurs de rachat.

Maurel & Prom avait fait savoir en 2012 qu'il souhaitait changer de dimension pour rester compétitif, ce qui pourrait passer par un adossement à un acteur plus important, et a confirmé en février qu'il recevait régulièrement des marques d'intérêt.

Il avait toutefois démenti un article du Sunday Times évoquant une offre indicative à 19 euros par action de la part de l'indonésien Pertamina.

Maurel & Prom a enregistré un résultat net part du groupe de 58 millions d'euros l'an dernier (-65%), un résultat opérationnel de 201 millions (-22%) et un chiffre d'affaires - déjà publié - de 472 millions (+26%).

En 2011, le bénéfice net incluait des produits de cessions d'actifs totalisant 135 millions d'euros. Hors éléments de cessions, le résultat net 2012 ressortirait en hausse de 93%.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 80 millions d'euros et un résultat opérationnel de 248 millions.

Maurel & Prom, qui a versé au titre de 2011 un dividende de 40 centimes par action, ne précise pas sa proposition au titre de 2012.

Le titre du groupe a clôturé mercredi sur un cours de 14,125 euros, affichant un gain de 11,4% depuis le début de l'année après une hausse de 7,8% en 2012, pour une capitalisation boursière de 1,7 milliard.

Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS