Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Matthias Müller va-t-il quitter la direction du groupe Volkswagen?

Julie Thoin-Bousquié ,

Publié le

Vu sur le web Le journal allemand Handelsblatt estime que l'actuel directeur général du groupe Volkswagen pourrait être remplacé par le dirigeant de la marque éponyme, Herbert Diess. 

Matthias Müller va-t-il quitter la direction du groupe Volkswagen?
Matthias Müller pourrait céder sa place à la tête du groupe Volkswagen au profit d'Herbert Diess.
© Volkswagen

Matthias Müller va-t-il quitter le navire Volkswagen? C’est en tous les cas ce que suggère le journal Handelsblatt dans un article publié mardi 10 avril. Nommé en septembre 2015 en remplacement de Martin Winterkorn, impliqué dans le scandale des moteurs diesel truqués, l’actuel directeur général du constructeur automobile aux 13 marques pourrait laisser sa place à Herbert Diess, directeur de la marque Volkswagen.

Dans un communiqué, le groupe allemand a indiqué réfléchir à "une évolution possible de sa structure de direction, avec d'éventuels changements dans la gouvernance du groupe". Et de préciser que cela "pourrait inclure un changement au poste de président du comité de direction du groupe Volkswagen", sans fournir toutefois de détails supplémentaires.

D’après Reuters, le conseil de surveillance de Volkswagen devrait se réunir vendredi 13 avril pour discuter d’éventuels changements. Les préparatifs d’une possible cotation des activités de poids lourds pourraient aussi être évoqués lors de cette réunion, précisent les sources interrogées par l’agence. Ces interrogations autour de l’avenir de Matthias Müller à la tête du groupe automobile interviennent alors que le dirigeant est soupçonné, avec d’autres, d’avoir informé tardivement les marchés du "Dieselgate" en 2015, et ce de manière volontaire dans le cadre de sa précédente activité comme membre du directoire de Porsche. Des soupçons qui font l’objet d’une enquête ouverte par le parquet allemand de Stuttgart à la mi-2017, mais que rejette le responsable en bloc.

25 milliards d’euros de pénalités

Cet éventuel départ constituerait un nouveau rebondissement provoqué par le scandale du "Dieselgate" qui agite le groupe allemand. Depuis 2015, le groupe a dû verser plus de 25 milliards d’euros, essentiellement pour éponger le scandale aux Etats-Unis. Volkswagen a également procédé au rachat de plusieurs centaines de milliers de véhicules, créant des cimetières de véhicules à ciel ouvert aux Etats-Unis. Pour autant, l’entreprise allemande a affiché en 2017 une santé paradoxalement bonne.

L’année dernière, l’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires global en hausse de 6,2%, à 230,7 milliards d’euros. Les effets du scandale (qui représentent l’essentiel des "éléments exceptionnels" qu'elle a enregistrés en 2017) ont pesé à hauteur de 3,2 milliards au cours de l’année écoulée. Pour autant, le groupe Volkswagen affiche un résultat opérationnel "jamais atteint". Le chiffre atteint 13,8 milliards d’euros, presque le double de celui enregistré en 2016. Au total, la marge opérationnelle des treize marques atteint 6% du chiffre d’affaires total, contre 3,3% l’année précédente.

 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus