MATRA CAP SYSTÈMES/ MERCURY COMPUTER SYSTEMSUNE ALLIANCE FRANCO-AMÈRICAINE POUR LE TEMPS RÈELL'accord entre Matra Cap Systèmes et l'américain Mercury Computer a trois objectifs : renforcer leurs positions respectives sur les deux rives de l'Atlantique, se développer sur leurs métiers de base et c...

Partager



MATRA CAP SYSTÈMES/ MERCURY COMPUTER SYSTEMS

UNE ALLIANCE FRANCO-AMÈRICAINE POUR LE TEMPS RÈEL

L'accord entre Matra Cap Systèmes et l'américain Mercury Computer a trois objectifs : renforcer leurs positions respectives sur les deux rives de l'Atlantique, se développer sur leurs métiers de base et chercher de nouveaux marchés.

Avec l'aide de Matra Cap Systèmes, l'américain Mercury Computer Systems va renforcer sa présence en Europe. Echange de bons procédés, le français va s'exporter aux Etats-Unis. Par la même occasion, les deux spécialistes du temps réel souhaitent réduire la part du militaire dans leurs chiffres d'affaires en défrichant des marchés où ils n'étaient que peu ou pas présents. Chacun son métier : Matra Cap Systèmes développera surtout des logiciels, et Mercury des calculateurs. Leur association permettra de proposer des systèmes complets pour les applications en temps réel. Avec un impératif, la réduction du temps de développement, facteur essentiel de la compétitivité des entreprises. " Les utilisateurs ont tendance à décider de plus en plus tard de leurs investissements, fait remarquer à juste titre Philippe Isambert, directeur adjoint de Matra Cap Systèmes. En revanche, ils demandent que leurs applications soient développées le plus rapidement possible. " Depuis quinze ans, la filiale de Matra Défense et de Cap Gemini Sogeti développe des architectures multiprocesseurs pour le temps réel, matériel et logiciel combinés. L'accord avec Mercury va lui permettre de se consacrer davantage à l'aspect logiciel, en intégrant les cartes multiprocesseurs de l'américain dans ses calculateurs parallèles Capitan. Sa volonté est de préserver ses lourds investissements logiciels, notamment CapCase. C'est un atelier logiciel de développement d'applications en temps réel mis au point durant ces dix dernières années. " L'intérêt d'avoir un tel environnement de programmation est de pouvoir porter rapidement une application sur un nouveau système ", explique Philippe Isambert. Deux avantages : la diminution du risque d'obsolescence des processeurs et la prise en compte rapide de nouvelles technologies. Le développement matériel est en effet devenu trop lourd à supporter pour les sociétés qui, comme Matra Cap Systèmes, font de l'intégration de systèmes. L'approche de Mercury est tout autre, puisque le constructeur est avant tout un fabricant de matériels. Par cet accord, il va bénéficier de l'expertise logicielle de son partenaire. Il distribuera en effet CapCase sur ses propres systèmes. " Notre partenariat est fondé sur la complémentarité de nos sociétés. Matra Cap Systèmes a une vision applicative des systèmes, explique Didier Thibaud, responsable commercial de Mercury. En tant que fournisseur d'architectures matérielles, nous avons besoin de logiciels adaptés. Et les investissements logiciels sont énormes. " Comme son partenaire le fait pour le logiciel, Mercury va se concentrer davantage sur l'aspect matériel. Son architecture multiprocesseurs Race est en train d'évoluer vers des systèmes hétérogènes qui permettront d'intégrer dans le même environnement des processeurs d'origines différentes, mais aussi d'autres composants, comme les processeurs de traitement du signal (DSP). La raison de ces développements est simple. Les applications du temps réel vont vers des complexités croissantes. Les utilisateurs ont des besoins (acquisition de données, classification, traitement du signal, etc.) qui ne peuvent se satisfaire d'un seul type de processeur. Les systèmes doivent donc devenir hétérogènes pour couvrir l'ensemble de ces besoins.

Objectif : le marché civil

Les applications militaires représentent encore une part importante dans le chiffre d'affaires des deux sociétés : 70 % pour le français et 60 % pour l'américain. Pour pallier la baisse de ces marchés, elles comptent se développer sur des marchés civils, où elles sont peu ou pas présentes. Avec le risque de se retrouver en concurrence. Elles ont, par exemple, toutes deux des applications dans la reconnaissance optique de caractères. Le traitement d'images n'est pas non plus une inconnue, que ce soit de l'imagerie médicale ou des prises de vues par satellite. Mercury s'est fait d'autre part une spécialité de l'inspection automatique des bagages. Les applications civiles de traitement du signal sont nombreuses ·



Les deux partenaires

Matra Cap Systèmes


· Filiale à parité de Matra Défense Espace et de Cap Gemini Sogeti.

· Effectifs : 940 personnes.

· Chiffre d'affaires : 860 millions de francs.

· Activités : Intégrateur de systèmes informatiques.

Mercury Computer Systems

· Effectifs : 260 personnes.

· Chiffre d'affaires : 55,5 millions de dollars (280 millions de francs).

· Activités : Fournisseur de calculateurs en temps réel.



Une architecture pour le temps réel

Il ne suffit pas de placer plusieurs microprocesseurs dans un même châssis pour obtenir un système multiprocesseur. Encore faut-il qu'ils soient correctement interconnectés, qu'ils fonctionnent en parfait synchronisme et qu'ils puissent communiquer. Tel est l'objectif de l'architecture Race développée par Mercury en 1993. Elle définit non seulement les liens entre les différents processeurs d'un même système, mais également la façon dont ils échangent des données et la gestion des connexions. Race vient d'être normalisé au niveau de l'Ansi (institut américain de standardisation qui fait référence). Et le fondeur Cypress fabrique les circuits intégrés qui contiennent la logique de communication. Deux éléments qui devraient permettre à Race de s'imposer dans les applications de haut de gamme.



USINE NOUVELLE N°2552

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS