MATIERES PREMIERESLe papier en pleine formeLes termes du marché se rééquilibrent progressivement. La hausse des prix de la pâte à papier devrait être durable.

Publié le

MATIERES PREMIERES

Le papier en pleine forme

Les termes du marché se rééquilibrent progressivement. La hausse des prix de la pâte à papier devrait être durable.



Cotée actuellement à 670 dollars la tonne par le Finnish Options Exchange (FOEX) d'Helsinki, la cellulose est en hausse d'environ 10 % par rapport à la moyenne mensuelle de décembre 1999, et de plus de 45 % sur le prix moyen de janvier 1999. L'objectif de 700 dollars est désormais à la portée des producteurs de pâte à papier. Depuis le début d'avril, des relèvements des prix, de l'ordre de 8 %, de la cellulose de type NBSK (Northern bleached softwood kraft) se multiplient. Dès le début de février, le nord-américain Weyerhaeuser et le néo-zélandais Fletcher Challenge avaient annoncé des augmentations similaires de tarifs. Cette tendance au raffermissement des cours n'est pas éphémère. Les analystes de la Deutsche Bank prévoient un prix de 670 dollars la tonne en moyenne annuelle pour 2000 et de 715 dollars pour l'an prochain. Pour Goldman Sachs, les fondamentaux sont sains, et le rapport offre-demande de plus en plus serré. ABN Amro relève l'extrême fermeté de la demande. " La production et les livraisons des producteurs de la zone Norscan (pays nordiques et Canada) rapportées à la capacité de production étaient, en février, respectivement de 101 % et de 102 % ", ajoutent les analystes de la banque néerlandaise. En clair, on puise dans les stocks.

Toujours en février, les réserves de la zone Norscan n'atteignaient que 1,29 million de tonnes, en baisse de 13 000 tonnes sur le mois, contre une progression de 55 000 tonnes par mois en moyenne mensuelle depuis dix ans. Ce niveau de stocks - équivalent à vingt jours de production - est le plus faible depuis 1995, quand le prix de la tonne de NSBK atteignait les 1 000 dollars. Le rapport livraisons/réserves est de 1,5. Comme à l'accoutumée en cette période de l'année, ce niveau des stocks devrait encore tomber entre mars et juin en fournissant un support supplémentaire à la hausse des prix. La grève en cours dans l'industrie papetière finlandaise va également contribuer à pousser les cours vers le haut.



L'appétit des industriels nordiques

Le norvégien Norske Skog est en passe de devenir le deuxième producteur mondial de papier journal (5,8 millions de tonnes par an) par l'acquisition de Fletcher Challenge Paper. Cette opération de croissance externe suit celle réalisée en février par le finno-suédois Stora-Enso (leader mondial du papier, tous types de produits confondus, avec 15 millions de tonnes de papier par an), dont la cible était l'américain Consolidated Papers, et la fusion entre l'autre géant finlandais UPM-Kymmene et l'américain Champion International (12,1 millions de tonnes de papier par an).







Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte