Matières plastiques : un marché mondial en pleine mutation

Une demande mondiale tirée par l’Asie, et une production en Europe qui fléchit en 2012. C’est le nouveau visage du marché mondial des matières plastiques, selon une enquête de conjoncture présentée ce mercredi 29 mai par PlasticsEurope, l’association européenne des fabricants de matières plastiques.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Matières plastiques : un marché mondial en pleine mutation

Le marché du plastique se porte bien. Du moins au niveau mondial. D’après les chiffres dévoilés par PlasticsEurope, la production globale de thermoplastiques a augmenté de 8,7 % par rapport à 2011, pour atteindre 288 millions de tonnes. Mais cette bonne santé est surtout imputable aux marchés émergents. Notamment la Chine, dont la part de production est passée de 15 à 23,9 % sur les six dernières années. A elle seule, la Chine produit davantage que tous les pays d’Europe réunis.

A l’inverse, en Europe, les volumes de production ont subi une baisse de 3,8 %. "Nous n’avons toujours pas retrouvé les volumes de production d’avant la crise de 2008, car un grand nombre d’usines qui avaient été arrêtées n’ont pas redémarré. Néanmoins, nos prévisions indiquent un retour à la croissance pour 2014, après une période de stagnation en 2013", commente le directeur général Europe de l’Ouest de PlasticsEurope Michel Loubry. La part de l’Europe dans la production mondiale est aujourd’hui de 20,4 %, contre 25 % en 2006.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La France suit globalement la tendance européenne. Avec 4,87 millions de tonnes de matières plastiques, la production hexagonale accuse une baisse de 1,5 % par rapport à 2011. PlasticsEurope estime que cet indicateur devrait passer dans le vert en 2013, pour atteindre +3 % en 2014.

L’Asie atteint presque la moitié de la demande mondiale

La demande en matériaux plastiques change également de visage, avec une zone Asie qui représente désormais 45 % de la demande mondiale. La Chine consomme à elle seule 23,9 % de la production globale (elle a d’ailleurs dépassé l’Europe en 2011 sur ce critère).

Dans l’Europe des 27, la demande en matières plastiques est évaluée à 45,5 millions de tonnes, en baisse de 2 % en 2012 par rapport à 2011. Le marché est toujours tiré par les secteurs de l’emballage (40,2 %), du BTP (20,8 %), et de l’automobile (8,3 %). "En France, les chiffres sont similaires, ajoute Michel Loubry, à l’exception du secteur de l’emballage qui atteint 45,4 % grâce à la forte présence d’industriels de l’agroalimentaire".

Des industriels relativement à l’abri

Cette mainmise asiatique représente-t-elle un danger pour les industriels européens ? Pas forcément, car le solde commercial de l’Europe est très largement positif (nous continuons d’exporter 84 % de notre production). Et de nombreux pays, en particulier la France, continuent de tirer leur épingle du jeu en développant de nouveaux matériaux techniques. "Enfin, les fabricants de matières plastiques s’agit essentiellement de grands groupes mondiaux, qui ont suivi l’évolution de la demande et construisent désormais des usines en Chine", rappelle Michel Loubry.

Frédéric Parisot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS