MATERIAUXLes nouveaux débouchés de NOW pour le bois

Partager

MATERIAUX

Les nouveaux débouchés de NOW pour le bois



"Le matériau bois n'a pas connu de réelle innovation ces dernières décennies. La recherche est très faible du fait de la structure artisanale et morcelée du secteur. " Parti de ce constat, Pierre Gohar crée la société NOW - New Option Wood - afin de promouvoir la " rétification ". Ce procédé de réticulation et de torréfaction du bois - d'où le néologisme - permet de réduire la putrescibilité et l'instabilité dimensionnelle de ce matériau sensible à l'humidité. Un réacteur, construit par la PMI stéphanoise Fours et brûleurs Rey, rendra l'opération compétitive. Le marché est énorme, selon le P-DG de NOW, notamment avec la valorisation des essences pauvres, comme le bois de peuplier. En 1986, ce n'est pourtant pas la voie de la création d'entreprise que Pierre Gohar avait choisie, un doctorat en génie des matériaux de l'Ecole des mines de Saint-Etienne (Emse) en poche. Responsable de recherche au Commissariat à l'énergie atomique pendant cinq ans, il est ensuite détaché à l'Anvar de Poitiers, de 1991 à 1993. " J'y ai découvert à la fois le monde de la PME-PMI et l'industrie du bois en Poitou-Charentes ", se souvient cet homme de 37 ans, père de deux enfants. En mai 1995, de retour au CEA, un camarade de thèse, René Guyonnet, maître de recherche à l'Emse, lui apprend que l'établissement, qui travaille sur la rétification depuis plus de dix ans, pourrait céder ses brevets à un groupe chimique britannique. Pris par le virus de l'entreprise, Pierre Gohar décide alors de créer NOW pour exploiter ces licences. " Je n'étais ni un spécialiste du management, ni un scientifique du bois " Mais qu'à cela ne tienne, le capital-risqueur Parcours de Saintes (25 %) et des amis sont disposés à le suivre : ils investissent 1 million de francs en fonds propres et en compte courant, en complément des 75 000 francs qu'apporte Pierre Gohar. En fait, NOW est aujourd'hui le " maillon stratégique " entre l'Emse et F & B Rey. La jeune PMI a également bénéficié d'une avance sans intérêt de 3,3 millions de francs, accordée par l'Anvar à F & B Rey. " Nous n'avions pas la pérennité et l'assise financière pour recevoir directement cette aide ", explique Pierre Gohar, satisfait de pouvoir disposer déjà d'un réacteur grandeur nature, vendu 2 millions de francs par son partenaire industriel. Les promoteurs de la rétification sont confiants pour l'avenir. Elle est une solution plus écologique et efficace (sauf contre les termites) que le traitement par imprégnation de produits chimiques. Des professionnels du bois et du plastique sont déjà intéressés par le procédé, qui vient de remporter le " Lyon d'or " de l'innovation au salon Eurobois. " Dans quatre ans, toutes les grandes menuiseries auront leur unité de rétification ", pronostique Pierre Gohar.





L'innovation

Traitement thermique par polymérisation en absence d'oxygène, rendant le bois inerte à l'humidité et imputrescible.

L'entreprise

Chiffre d'affaires 1996 2 millions de francs (10 millions avec les équipements)

Effectif 4 personnes

Date de création Décembre 1995

Particularité L'Ecole des mines de Saint-Etienne et l'industriel stéphanois Fours et brûleurs Rey apportent le savoir-faire technique.

USINE NOUVELLE N°2591

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS