Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Matériaux : Composites Aquitaine trouve de nouveaux clients

Publié le

Spécialisée dans les activités balistique et spatiale, Composites Aquitaine mène une stratégie active de diversification.

Jean-Charles Joseph, P-DG de Composites Aquitaine, est-il en train de gagner son pari? L'an dernier, le fabricant de pièces en composites a augmenté son chiffre d'affaires de 18%, réalisant 78millions de francs de ventes. Spectaculaire redressement pour une entreprise dont l'existence a été un temps menacée. Pour en arriver là, Composites Aquitaine a mis en oeuvre une politique de diversification. "En 1984, nous réalisions 80% de notre chiffre d'affaires avec la balistique et le spatial, qui ne représentent plus aujourd'hui que 6% de notre activité", explique Jean-Charles Joseph. Mais la démarche des années 80, où l'on pariait sur les produits de loisirs (raquettes de tennis, clubs de golf...), a été abandonnée. La firme, implantée à Salaunes, en Gironde, où elle emploie 160salariés, s'est attaquée à l'automobile, marché pour lequel elle réalise des pièces de structures (châssis, réservoirs sous pression). Allant même jusqu'à équiper la Bugatti EB110 version sport d'un châssis en carbone. Composites Aquitaine s'est aussi attaquée au secteur du ferroviaire. Après avoir réalisé les aménagements intérieurs des métros de San Francisco en 1988, de Chicago et de Jacksonville en 1991, les cloisons et plafonds de la navette Transmanche, la PME mène avec Bombardier-Eurorail un programme pour les chemins de fer belges. Pochain objectif? Fabriquer pour le ferroviaire des pièces de structures et en assurer la maintenance. Un scénario bien rodé dans le domaine de l'aéronautique. Positionné sur l'aménagement intérieur des avions (50% du chiffre d'affaires), Composites Aquitaine s'est là diversifiée en ajoutant en 1993 une activité de maintenance des pièces composites. Mais, dans ce secteur, l'entreprise bénéficie de l'appui de son actionnaire majoritaire (à 50,17%), la Sogerma, du groupe Aérospatiale. Pour 1995, Composites Aquitaine devrait engager 10millions de francs d'investissement, consacrés à l'agrandissement de son unité et à l'acquisition d'équipements d'essais non destructifs pour son propre laboratoire d'essais mécaniques et physiques. 3500essais, qu'ils soient de vieillissement, de traction, de corrosion, ont été réalisés en 1994 dans ce laboratoire interne (pour son compte, ou en prestations extérieures). Enfin, l'entreprise s'attaque au marché des réservoirs composites sous pression destinés au stockage du gaz naturel. Le 29mars, elle signait un protocole d'accord avec le Conseil régional d'Aquitaine et Gaz de France. Une façon de faire avancer son projet. Colette GOINÈRE

USINE NOUVELLE N°2495
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle