Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Marylise Léon, un nouveau visage pour l’industrie à la CFDT

Cécile Maillard ,

Publié le , mis à jour le 05/06/2014 À 17H11

Marylise Léon, 37 ans, issue de la fédération CFDT de la chimie et de l’énergie, a été élue secrétaire nationale, en charge des questions industrielles, au sein de la commission exécutive de la CFDT, lors du congrès du syndicat, qui se tient à Marseille jusqu’au vendredi 6 juin. Elle a obtenu le meilleur score des dix membres de la commission exécutive avec 99,17% des voix.

Marylise Léon, un nouveau visage pour l’industrie à la CFDT

C’est une jeune femme de 37 ans qui incarnera l’industrie au sein de la prochaine commission exécutive de la CFDT, renouvelée jeudi 5 juin, dans l'après-midi au congrès de la confédération syndicale à Marseille.

Secrétaire nationale en charge des questions industrielles, où elle remplace Patrick Pierron, Marylise Léon est issue de la Fédération chimie-énergie de la CFDT. Elle y était responsable des questions d’emploi, formation, action revendicative, dialogue social… Titulaire d’un DESS de chimie, elle a été responsable sécurité environnement de plusieurs entreprises, a travaillé trois ans pour un cabinet de conseil sur la sécurité, l’environnement et la dépollution des usines d’incinération, avant d’intégrer la fédération CFDT de la chimie juste après l’explosion de l’usine AZF. Elle y a longtemps été en charge des risques industriels majeurs et de la prévention des maladies professionnelles, et négociatrice pour la branche papier-carton. Elle participait également au comité de pilotage du comité stratégique de filière "Chimie et matériaux".

Très bonne connaisseuse des approches et des négociations de branches, sur des thèmes variés, elle suivra, en plus de l’industrie, les questions de développement durable et de responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Sécuriser les parcours des salariés de l’industrie

Son programme ? "Travailler sur l’emploi, notamment industriel. Il y a une carte à jouer avec le renouveau des activités industrielles : les salariés de l’industrie, qui ont de vraies compétences, doivent les faire évoluer pour s’adapter, se projeter dans l’avenir, et ne plus subir des évolutions contraintes". Dans le secteur papetier, fragilisé, Marylise Léon a vu beaucoup de salariés sans qualification et n’ayant reçu aucune formation au cours de leur carrière, se retrouver en difficultés au moment de restructurations. La sécurisation des parcours professionnels, qu’elle souhaite renforcer, passera forcément par la formation.

Outre Patrick Pierron, un autre poids lourd quitte l’équipe de tête de la CFDT: Marcel Grignard. Quatre nouveaux font leur entrée : en plus de Marylise Léon, seule représentante d’une fédération, arrivent Inès Minin, ancienne présidente de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), elle aussi âgée de moins de 40 ans, Jocelyne Cabanal, de la région Bretagne, et Yvan Ricordeau, ex secrétaire régional des Pays de la Loire. Rajeunie, la commission exécutive devient paritaire : sur ses dix membres, Laurent Berger compris, elle compte cinq femmes. Une grande première !

Cécile Maillard

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus