Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Marwan Lahoud estime à 2000 les postes non pourvus dans la filière aéronautique française

, , , ,

Publié le

Invité de BFM Business ce lundi 13 avril, le président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), Marwan Lahoud, a estimé que "pratiquement 2000 postes" étaient non pourvus dans la filière faute de travailleurs formés. Il s'est également réjouit de la vente du Rafale à l'Inde mais, en tant que directeur général délégué à la stratégie d'Airbus, il a toutefois regretté que ce ne soit pas l'Eurofighter, fabriqué par l'avionneur européen, qui l'ait emporté.

Marwan Lahoud estime à 2000 les postes non pourvus dans la filière aéronautique française © D.R.

L'industrie aéronautique a besoin de bras. Invité de BFM Business ce lundi 13 avril, le président du groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), Marwan Lahoud, a regretté que de nombreux emplois étaient non pourvus dans la filière faute de travailleurs formés. "On a pratiquement 2000 postes dans la profession où on pourrait recruter", a-t-il déclaré, précisant que "c'est dans les métiers de la production que nous avons des besoins".

Marwan Lahoud avait déjà évoqué la semaine dernière ce déficit en personnel compétent pour travailler dans l'aéronautique, soulignant que le système éducatif et de formation ne produit pas assez de techniciens pour répondre à la demande. Dans ces conditions, "la filière a été amenée à recruter des personnels tunisiens et polonais pour leurs usines en France", avait expliqué le président du Gifas.

Content pour la France, déçu pour Airbus

Invité à réagir à la vente de 36 Rafale à l'Inde, Marwan Lahoud s'est retrouvé partagé entre deux sentiments. "Pour le président du Gifas, c'est une très bonne nouvelle. Toute la filière aéronautique française va en profiter. Mais pour le directeur général délégué à la stratégie d'Airbus, il y a une petite déception puisque le perdant face au Rafale est l'Eurofighter construit par Airbus", a-t-il expliqué.

Pour se consoler, il compte sur de potentiels contrats après la visite du Premier ministre indien sur la chaine de fabrication de l'A380 à Toulouse ce samedi 11 avril (voir tweet ci-dessous). "Dans le commercial, les compagnies privées indiennes sont des très gros clients d'Airbus. Dans le militaire, nous avons un appel d'offres pour des MRTT avions ravitailleurs, des avions de transports, plusieurs centaines d'hélicoptères légers", a rappelé Marwan Lahoud sur BFM.

 

 

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle