L'Usine Maroc

Maroc : Vinci emporte pour 68 millions d'euros de contrats portuaires à Casablanca et Al Hoceima

, ,

Publié le

Le groupe français de BTP, via sa filiale Dumez Maroc a emporté le contrat pour la réfection et l'extension du port de pêche de Casablanca. Un marché de 56 millions d'euros. Le groupe qui emploie des milliers de salariés au Maroc  va aussi réaliser un port de plaisance à Al Hoceima sur la cote méditerranéenne du royaume.

Maroc : Vinci emporte pour 68 millions d'euros de contrats portuaires à Casablanca et Al Hoceima
Vue d'artiste du projet de port de pêche de Casablanca (doc Sogea)

Le groupe Vinci a annoncé ce 2 février avoir emporté le contrat de construction du nouveau port de pêche de Casablanca. Ce projet sera réalisé par Dumez-Maroc, filiale de Sogea-Satom. Il a été gagné auprès de l'Agence Nationale des Ports du Maroc (ANP).

Le montant total du contrat pour Dumez Maroc s'élève à 56,2 millions d'euros. "Les travaux vont débuter pour s'achever en janvier 2017", indique Sogea Satom, filiale de Vinci Construction spécialisée sur les marchés africains.

Ces travaux, selon Sogea Satom, consistent en la construction d'une digue principale de 715 mètres linéraires, d'une digue secondaire de 500 mètres linéaires, d'un premier quai de 325 mètres linéaires et d'un second de 145 mètres linéaires.

A cela s'ajoutent toujours de même source, un terre-plein d'une superficie de 11 hectares, un plan incliné de 70 mètres linéaires, le dragage du chenal et des bassins et enfin de la pose de 240 mètres linéaires d'appontements flottants.

Vétuste, le port de pêche de Casablanca doit être déplacé et entièrement renouvelé dans le cadre des projets d'aménagement du front de mer de Casablanca qui comporte notamment la construction d'une marina et d'un port de plaisance façon mini-Dubaï.

Distincts du projet du port de pêche, ces projets touristiques et d'immobiliers d'affaires doivent être, en grande part, financés par des capitaux des pays du Golfe réunis dans le fonds Wessal.

Mais le déplacement du port de pêche, ainsi que celui du chantier naval actuel (qui doit lui aussi faire l'objet d'un investissement) sont des présupposés, au lancement des grands travaux de "Casablanca Port". C'est donc à cela que va s'atteler une des filiales marocaines du groupe français.

milliers de salariés

Vinci est très implanté au Maroc où il emploie plusieurs milliers de salariés opère dans différentes activités de construction, ingénierie, services énergétiques ou encore facility management via la société Exprom détenue à 50% avec la CDG.

Selon Sogea-Satom, Dumez Maroc a notamment "développé une expertise pointue dans le domaine des ports industriels et commerciaux" et réalisé le port de Dakhla, ville situé dans le sud du pays.

Dans un contrat distinct, Dumez-Maroc a aussi été il y a quelques jours désigné, toujours par l'ANP, pour réaliser le futur plaisance du port d’Al Hoceïma sur la cote méditerranéenne dans le nord-est du Maroc (illustration). Information annoncée le 26 janvier

Il s'agit là, selon le groupe, de la réalisation d’une digue mixte (assise en enrochements et blocs évidés) de 189 mètres linéaires et d'une digue secondaire sur pieux de 126 mètres linéaires, la construction d’un plan incliné ainsi que le réaménagement du plan d’eau, en le dotant de 469 mètres linéaires d’appontements flottants.

Les travaux pour le port d'Al Hoceima s'élèvent à 12,3 millions d’euros et doivent durer 16 mois.

Au plan national, le gouvernement marocain a récemment annoncé pour 2015 une enveloppe de travaux publics de 3,3 milliards d'euros dont 1,18 milliard d'euros dans ses ports. Pour rappel, le marché marocain du BTP compte une grande variété d'acteurs nationaux ou internationaux (SGTM, Vinci, Bouygues, Tekfen...). Quant à l'Agence nationale des ports, il s'agit d'un établissement public chargé de la gestion des infrastructures pour la trentaine de ports que compte le pays (hors Tanger Med qui dispose d'un statut propre) et qui prévoit un investissement global de 6 milliards de dirhams (550 millions d'euros) sur la période 2015-2019.

Pierre-Olivier Rouaud

 

 

Actuel port de pêche de Casablanca en centre ville

(Silver, via Flickr cc)

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte