Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : "vers un espace des entreprises françaises à la COP22", selon Jean-Marie Grosbois, président de la CFCIM

, ,

Publié le

Les entreprises françaises du secteur de l'environnement devraient être rassemblées dans un espace « France » lors la COP22 qui se tient à Marrakech du 7 au 18 novembre. C'est à quoi s'active la Chambre de commerce franco-marocaine (CFCIM) et son président Jean-Marie Grosbois. Entretien express.

Maroc : vers un espace des entreprises françaises à la COP22, selon Jean-Marie Grosbois, président de la CFCIM
Jean-Marie Grosbois, président de la CFCIM
© cfcim

Les entreprises citées

L'Usine Nouvelle a rencontré Jean-Marie Grosbois président de la Chambre française de commerce et d'industrie (CFCIM) au Maroc lors de la conférence "Entreprises COP22" qui s'est tenue le 13 juillet à Paris. La CFCIM, chambre française la plus importante de son type dans le monde assure notamment la délégation de service public et représentante exclusive de Business France (Ex-Ubifrance) au Maroc. Elle se veut en première ligne pour la future COP22.

Quels sont les projets de la CFCIM à l'occasion de la COP22?
Nous voulons promouvoir un "Espace France" qui va être mis en place pour accueillir toutes le sociétés basées en France et qui voudraient venir exposer leur savoir-faire en matière de technologies vertes lors de la COP22 à Marrakech. Au Maroc, nous avons déjà entrepris des actions de sensibilisation aux enjeux de cette manifestation majeure auprès de nos adhérents depuis le début de l'année. Donc nous sommes en train de remplir cet Espace France avec des entreprises franco-marocaines ou marocaines adhérentes de la Chambre qui sont au nombre de plus de 4 000 je vous le rappelle, mais aussi avec les entreprises françaises. Nous menons cette action de prospection dans l'Hexagone avec l'aide du réseau des CCI et des Conseil régionaux.

Quels sont les besoins en matière d'environnement au Maroc?
Ils sont très importants dans tout ce qui est énergie, énergies renouvelables, recyclage... Pour moi le traitement de l'eau et celui des déchets sont des axes de développement immédiats.

Les besoins sont là, mais en terme financier les collectivités marocaines ont souvent des difficultés à dégager les moyens pour payer les services. Est-ce un problème?
Entre les besoins et les réalisations il y a toujours un temps de décalage. Mais regardez ce qu’annonce le Maroc en matière d'énergie avec 52% de la capacité électrique en renouvelables à l'horizon 2030. c'est un pari très important mais qui est en passe d'être réalisé. Plus généralement, je pense que les moyens viendront forcement car ils sont le résultat d'une politique volontariste qui est à l’œuvre.

Il y a actuellement au Maroc une polémique impliquant les pouvoirs publics sur l'importation de déchets italiens destinés à une cimenterie, mais au delà quid de l'action de l'état marocain?
Le cadre réglementaire sur l'environnement évolue constamment dans le bon sens et c'est très bien.

Et au niveau des régions qui sont destinées à prendre plus d'importance dans les politiques publiques depuis la réforme territoriale et les élections de septembre 2015?
Les nouvelles régions ont été créés effectivement en début d'année avec des compétences élargies dans le cadre de la décentralisation. Les budgets sont en train de se mettre en place. Il en va de même concernant la gouvernance. En fait, on y verra un peu plus clair après les élections législatives qui se tiendront le 7 octobre.
Propos recueillis par Pierre-Olivier Rouaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle