Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : une croissance 2015 en net rebond à 4,8%, selon le HCP

,

Publié le

L'économie marocaine verrait sa croissance plus soutenue de 2,2 points en 2015 vient de prévoir le Haut-commissariat au plan du Maroc. Ce taux de 4,8% est bâti sur les hypothèses d'une bonne campagne agricole ainsi que d’une amélioration de la demande adressée.

Maroc : une croissance 2015 en net rebond à 4,8%, selon le HCP
Ahmed Lahlimi, Haut commissaire au plan du Maroc.
© dr

Bonne nouvelle. Présentant ses prévisions annuelles lors d’une conférence mardi à Casablanca, Ahmed Lahlimi Haut-Commissaire au Plan (HCP)  a estimé, que la croissance devrait atteindre 4,8 % en 2015. Institution publique mais indépendante du gouvernement, le HCP est, entre autres fonctions, l'office statistique du royaume.

L'an dernier, au Maroc, la croissance s'est élevée à 2,6%. Une des plus mauvaises performances depuis 10 ans sous l'effet essentiellement d'une mauvaise campagne agricole et de la médiocre santé de la zone euro, principal partenaire du royaume.

Les prévisions du HCP tiennent compte d'hypothèses bâties notamment sur une bonne campagne agricole en 2015 avec une amélioration de la demande adressée au Maroc de 4,5 % en 2015 au lieu de 4,1 % en 2014.

"Les activités non agricoles s’accroitraient de 4,1% au lieu de 3,4% estimé pour 2014. Ce résultat serait dû à l’amélioration de 3,5% du secteur secondaire et à l’accroissement des activités du secteur tertiaire de 4,5%".

Selon le HCP, une croissance globale de 4,8% devrait créer 170 000 postes d’emploi nets et baisser le taux de chômage national à 9,6%, au lieu de 9,8 % en 2014.

Ces nouvelles perspectives, indique le HCP, prennent en compte la Loi de finances 2015, les résultats des comptes nationaux et des enquêtes et études réalisées par le Haut-commissariat aux niveaux trimestriels ainsi que les données monétaires et financières fournies par le Ministère des finances et la banque centrale, Bank al-Maghrib (BAM).

Ahmed Lahlimi, HCP
Les fragilités de notre modèle de croissance et de notre cadre macroéconomique trouvent leur origine dans la faible capacité de notre pays à dégager l’épargne nécessaire pour créer son financement endogène.

 

A noter que dans les hypothèses de sa loi de finances 2015, le gouvernement Benkirane a retenu une croissance de 4,4%.

Selon le HCP, le déficit budgétaire s'est réduit en 2014 à 5% du PIB, sans qu'il précise la tendance pour 2015. Mais celle-ci devrait être positive.

Il prévoit aussi une stabilisation de la dette publique globale à 78,6% du PIB en 2014 et en 2015 au lieu de 75,5% en 2013. Mais un très léger creusement cette année du (lourd) déficit courant des échanges extérieurs : à savoir -7,6% du PIB en 2013, -6% en 2014 mais -6,1% en 2015 du fait d'une reprise des importations (+7,7%) malgré un bond de 6,7% des exportations.

En définitive, si le HCP se félicite de la meilleure orientation de l'économie, il désigne aussi ses handicaps structurels. A savoir notamment une faible croissance endogène, la faiblesse de l'épargne et l'alourdissement de la masse salariale publique.

Autre souci : "le taux de croissance du crédit bancaire n’aurait pas dépassé 3,5% en 2014 au lieu de 3,9% en 2013 et serait resté très loin du taux de 15% en moyenne annuelle durant la période 2000-2008".

Le HCP estime que la transmission à l'économie des assouplissements monétaires décidés à deux reprises en 2014 par Bank al Maghrib sera faible.

En matière de réformes, Ahmed Lahlimi se félicite de celle de la "compensation" (subventions aux produits de base) système partiellement aboli en 2014 mais pointe l'urgence de revoir le système de retraite.

UM

HCP : Synthèse du budget économique prévisionnel 2015

 

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle