Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : un taux de croissance de 4,8% en 2015, selon le ministère de l'Economie

,

Publié le

Document Le ministère de l’économie du Maroc vient de publier dans une note ses premières estimations sur le panorama de l’économie marocaine en 2015. Selon cette publication, la croissance aurait été de 4,8%, l’an dernier. Un rythme plus soutenu que ce qui était prévu dans la loi de finances 2015. Ce en raison d’une très bonne année agricole.

Maroc : un taux de croissance de 4,8% en 2015, selon le ministère de l'Economie © DR

Des résultats provisoires. Le ministère de l’économie et des finances du Maroc vient de publier la première mouture de son panorama économique du royaume sur 2015 (voir document complet ci-dessous).

Ainsi, la croissance du PIB en 2015 a été à 4,8%, le double de celle enregistrée en 2014. une "accélération (qui) résulte essentiellement de la bonne performance du secteur agricole qui a été marqué par la réalisation d’une récolte céréalière record (115 millions de quintaux contre 69 millions de quintaux en 2014" note la Direction du trésor et des finances extérieures (DTFE) dans cette note de conjoncture relative aux premiers résultats de l’année.

Ce chiffre est supérieur aux prévisions de la loi de finances 2015 qui tablait sur 4,4%.

Néanmoins, concernant l’indicateur essentiel à savoir la croissance des activités non agricoles, celle-ci est demeurée "modeste et ce, malgré la relative consolidation constatée en cours d’année en lien avec la bonne tenue des Marchés mondiaux du Maroc (MMM) et notamment le début de rétablissement de certains secteurs vitaux de l’économie tel le bâtiment et travaux publics".

Plusieurs indicateurs économiques se sont inscrits plutôt en amélioration, détaille la note. Le déficit commercial et celui des comptes courants se sont ainsi fortement améliorés notamment du fait de la baisse des prix du pétrole. L’inflation à 1,6% est restée faible. Le chômage a très légèrement reculé à 9,7%. Le déficit budgétaire, encore élevé à 4,7% du PIB s'est néanmoins inscrit en baisse.

D’autres indicateurs restent inquiétants notamment la très faible croissance du crédit, déjà soulignée par certains banquiers.

Mais cette année 2015, plutôt bonne donc, sera bien vite oubliée. Pour 2016, les conjoncturistes s’attendent à une croissance en baisse seulement autour des 2%, voire très en dessous comme celle émise par le Haut-commissariat au plan (1,3%), cela notamment en raison d'une récolte agricole qui s'annonce mauvaise.

Pour rappel, le Maroc a connu une croissance moyenne de 4,3% par an sur la période 2008-2013.

Maroc : premiers résultats économiques de l'année 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle