Maroc : Total arrête sa prospection offshore au large du Sahara occidental

Le groupe pétrolier Total n'ira pas plus avant dans l'exploration des blocs offshore concédés par l'Office des mines du Maroc dans l'extrême sud du pays. Les analyses préliminaires n'ont rien donné, selon lui.

Partager
Maroc : Total arrête sa prospection offshore au large du Sahara occidental
Patrick Pouyanné, PDG de Total.

Fini. Le groupe Total ne va pas demander la prolongation de l'autorisation de reconnaissance sur le bloc offshore dit "Anzarane Offshore". C'est ce qu'indique l'AFP ce 21 décembre, une information qui lui a été confirmée par un porte parole du groupe pétrolier.

Selon Total, les études préliminaires n'auraient rien donné. Ce, dans un contexte ou, au vu de la plongée des cours du brut, les majors recentrent tous leurs investissements sur les projets les plus prometteurs et rentables à court terme.

Pour rappel, ce bloc Anzarane Offshore, couvre 100 000 km². Il est situé non loin des eaux mauritaniennes au sein de la vaste région géologique dite marge atlantique africaine.

C'est en décembre 2011 qu'une "Autorisation de reconnaissance" sur ce bloc avait été attribuée à Total E&P Maroc par le royaume via l’Office national marocain des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

L'autorisation a été prolongée ensuite jusqu’à ce mois de décembre 2015 pour évaluer le potentiel pétrolier de cette zone.

Cette volonté de Total d'explorer cette région avait soulevé les protestations de certaines ONG, dont Western Sahara Resource Watch, le bloc étant situé dans les eaux du Sahara occidental, région administrée depuis 1975 par le Maroc considérée comme une part intégrante de son territoire mais revendiquée par les indépendantistes du Polisario.

"Une autorisation de reconnaissance n’est pas un contrat pétrolier au sens où elle se limite à des travaux géologiques et géophysiques" avait alors indiqué le groupe pour qui "selon les experts indépendants consultés par Total sur ce dossier, les travaux géologiques et géographiques susmentionnés réalisés dans cette zone ne sont juridiquement pas contraires au droit international et à la Charte des Nations Unies".

Mais en l'espèce, la géologie a, semble-t-il prévalu.

L'opérateur américain indépendant Kosmos Energy qui avait exploré un bloc offshore au Sahara au large de la petite ville de Boujdour (Cap Boujdour-1 ou CB-1), a lui aussi abandonné au printemps comme l'indiquait le 2 mars dernier un communiqué commun avec l'ONHYM. La société britannique Cairn a connu en 2014 le même sort au large de Tarfaya.

Quasiment dépourvu de ressources en hydrocarbures contrairement à son voisin algérien, le Maroc qui doit importer plus de 95% de ses besoins en énergie a relancé depuis quelques années l'exploration pétrolière en s'appuyant sur quelques majors et surtout de nombreuses compagnies indépendantes. Mais les recherches n'ont jusqu'ici guère été fructueuses à l'exception de quelques poches de gaz dans le nord du royaume.

Le bloc Anzarane

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Au nord, c’étaient les corons, la terre c'était le charbon, le ciel l’horizon, les hommes des mineurs de fond. Parmi eux, Kopaszewski Raymond.

Écouter cet épisode

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

S’il n’est pas encore roi, le prince Charles semble avoir un coup d’avance sur l’environnement. Au point d’imaginer une ville nouvelle zéro carbone.

Écouter cet épisode

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Cyr l'Ecole

Travaux de signalisation verticale

DATE DE REPONSE 19/04/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS