Maroc Telecom voit son bénéfice annuel amputé par les impôts

RABAT (Reuters) - Maroc Telecom a annoncé jeudi une baisse de 17,4% de son bénéfice net annuel à 5,54 milliards de dirhams (494 millions d'euros), conséquence entre autres d'une charge fiscale d'un milliard de dirhams.

Partager

Le premier opérateur télécoms marocain a versé un total de 1,5 milliard de dirhams à l'Etat dans le cadre du règlement amiable d'un contrôle fiscal mais il avait déjà provisionné 468 millions.

Son président du directoire, Abdeslam Ahizoune, a précisé que cet accord avait été conclu peu de temps avant l'annonce des résultats.

"Il s'agit d'un versement exceptionnel et il est fait désormais", a-t-il dit aux journalistes. "Cela n'a pas modifié nos résultats de manière significative."

A la Bourse de Casablanca, l'action Maroc Telecom cédait 2% à 96,00 dirhams vers 14h00 GMT.

Etisalat a conclu en novembre un accord définitif pour racheter les 53% du capital de Maroc Telecom détenus par le français Vivendi au prix de 4,2 milliards d'euros, ce qui permettra au groupe d'Abou Dhabi de renforcer sa présence en Afrique. (voir: )

Etisalat et Vivendi discutent toujours des modalités de la finalisation de l'opération, a déclaré Abdeslam Ahizoune, sans plus de précision.

Le chiffre d'affaires (CA) annuel de Maroc Telecom a reculé de 4,3% l'an dernier, ses revenus au Maroc ayant diminué de 8,1% malgré une hausse du nombre de ses abonnés à 37 millions.

Le CA a progressé de 13,9% au Gabon, de 9,3% au Mali, de 6,3% au Burkina Faso et de 9,1% en Mauritanie.

Le groupe précise avoir atteint l'an dernier son objectif d'une marge d'exploitation de 56,8%, après 56% en 2012, grâce à des réductions de coûts. Il a notamment réduit ses effectifs de 14%, soit 1.404 emplois.

Aziz El Yaakoubi, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS