Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc Telecom va investir 900 millions d'euros

, , , ,

Publié le

Maroc Telecom met le paquet. En effet, il vient de signer une convention avec le gouvernement marocain et prévoit d'investir 900 millions d'euros pour déployer le réseau de fibre optique et remplacer les équipements existants. Une bataille en vue pour les équipementiers comme Alcatel-Lucent, NSN ou Huawei.

Maroc Telecom va investir 900 millions d'euros © D.R.

Moderniser et étendre les infrastructures, déployer un réseau d’accès en fibre optique pour le très haut débit et remplacer une bonne partie de ses équipements existants, voilà l’énorme programme prévu par Maroc Télécom. Celui-ci a été annoncé dans le cadre de la quatrième convention d’investissement signée avec le gouvernement marocain. Le programme d’investissement s’élève à 903 millions d'euros sur 3 ans et doit permettre la création de 500 emplois. Il a été confirmé à l’occasion de la signature le 16 janvier de la convention par Maroc Telecom, le premier ministre Abdelilah Benkirane, le ministre de l’économie et des finances, Nizar Baraka et celui de l’industrie et des nouvelles technologies Abdelkader Amara.

Un élément de compétitivité pour l'économie marocaine

Les trois conventions précédentes avaient porté sur un volume global d’investissement de 2,4 milliards d'euros. Selon Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire de Maroc Telecom, ce programme va constituer une locomotive pour démocratiser l’accès aux NTIC dans le royaume avec le déploiement en vue de la 4G et de la fibre optique notamment jusqu’à 100 Mbs. Pour Abdelkader Amara, c’est là aussi un élément de la compétitivité pour l’économie marocaine qui a misé ces dernières années sur le développement des services offshore.

La procédure d’appel d’offre n’a pas été dévoilée à l’occasion de cette signature pas plus que le choix des équipementiers. Maroc Telecom a pour fournisseurs des géants occidentaux comme Alcatel Lucent, Nokia Siemens Network ou Ericsson mais plus récemment les groupes chinois Huawei et ZTE ont fait leur entrée parmi ses équipementiers.

Leader sur ses segments d’activités (fixe, mobile et Internet), Maroc Telecom est coté en bourse à Casablanca et à Paris. A côté de l’État qui en détient environ un tiers, ce groupe possède comme actionnaire majoritaire Vivendi (53% du capital) avec comme Vice-Président Jean-René Fourtou, Président du Conseil de Surveillance de la maison mère.

Maroc Télécom, un groupe convoité

L’entreprise est sous les feux de l'actualité depuis plusieurs mois après l’annonce par Vivendi de sa volonté de céder sa filiale marocaine. Plusieurs opérateurs du Golfe persique ou d'Asie ont déjà manifesté leur intérêt. Ainsi, Etisalat, le N°1 des télécoms aux Emirats Arabes Unis tient la corde, Qtel au Qatar et KT en Corée du Sud ne sont pas en reste. Maroc Telecom contrôle plus de 47% du marché domestique et possède un parc mobile de 18 millions de clients en progression de 6,2%.

Parallèlement à ses investissements domestiques, Maroc Telecom a récemment annoncé un programme d’investissement de 360 millions d'euros dans ses filiales subsahariennes ONATEL (Burkina Faso), Gabon Telecom (Gabon),  Sotelma (Mali) et Mauritel (Mauritanie) dans lesquelles il possède souvent la majorité.

Sur les 9 premiers mois de l’année, Maroc Telecom a annoncé un chiffre d’affaires de 22,5 milliards de dirhams (2,01 milliards d’euros) en recul de 3%. Mais sur ses marchés sub-sahariens, il a enregistré dans le même temps une croissance à deux chiffres.

Nasser Djama

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle