Tout le dossier Tout le dossier

Maroc : Renault, PSA mais aussi Ford et VW représentés au salon de la sous-traitance de Tanger

En plein boom, le secteur automobile au Maroc cherche à approfondir son offre. Constructeurs, équipementiers et sous-traitants se réunissent la semaine prochaine à Tanger pour le 3ème salon de la sous-traitance organisé par la filière.

Partager
 Maroc : Renault, PSA mais aussi Ford et VW représentés au salon de la sous-traitance de Tanger

A point nommé. Quelques jours après, la formalisation des projets du groupe Renault au Maroc au sein de son "Ecosystème" centré autour de son usine géante de Tanger, la filière automobile se donne rendez-vous dans cette même ville.

La zone franche TFZ de la cité du Détroit accueille, en effet, du 20 au 22 avril, le 3ème salon de la sous-traitance automobile. Ce terme de sous-traitance étant entendu comme les prestations et services destinés aux constructeurs et surtout équipementiers : traitement de surface, emballage, outillage et moules, maintenance électro-mécanique, etc…

De quoi compléter l’offre des équipementiers qui ont déjà suivi Renault comme Visteon, Denso ou les Français Saint-Gobain-Sekurit, Snop, Bontaz, MGI Coutier ou GMD.

L’industrie automobile a bondi de 23% au Maroc en 2015 avec près de 4,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires. Au total, le secteur compte déjà 170 usines de toutes tailles et emploie 90 000 salariés, en bonne partie à Tanger, en passe de devenir un petit "Detroit" de l’Afrique du nord.

De fait, la filière n’entend pas en rester là et après l’ouverture de l’usine Renault Tanger en février 2012 (340 000 véhicules de capacité), elle s’active en vue de l’arrivée de l’usine de PSA à Kenitra en 2019.

A cela s’ajoute l’intérêt croissant pour le "sourcing Maroc" de Volkswagen ou de Ford dont les acheteurs seront présents sur le salon.. Ford ayant d'ailleurs ouvert l'an dernier un bureau à Tanger.

"Notre industrie est en croissance mais il reste beaucoup à faire. Et notamment approfondir l’offre en rang 2 et 3 et en prestation de sous-traitance. L’objet du salon est de montrer à proximité immédiate des industriels les opportunités d’affaires dans notre pays. Rien qu’en sous-traitance, nous les chiffrons à environ 500 millions d’euros par an", nous explique Tajeddine Bennis, vice président de l’AMICA, la fédération de l’industrie automobile, organisatrice de la manifestation qui doit être inaugurée par le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy.

PSA vise 80% de sourcing au Maroc

De bonne augure, la semaine dernière Renault a indiqué vouloir d’ici à 2023 réaliser pour 1,8 milliard d’euros d'achats annuels au Maroc (un triplement) et porter sa part de sourcing local pour ses deux usines de Tanger et Casablanca (plus modeste) à 65% contre moins de 40% aujourd’hui. PSA s’est lui fixé un objectif ambitieux de 80% de sourcing au Maroc.

Avec les usines Renault, et le futur site PSA, le potentiel de production au Maroc pourra atteindre d’ici à 5 ans autour de 600 000 véhicules. A cela s’ajoutent les usines espagnoles et portugaises des grands constructeurs qui peuvent être aisément livrés par camion depuis le Maroc. Un effet volume sur lequel compte la filière au Maroc pour capter de nouveaux investissements internationaux;

"Le marché accessible facilement pour des équipementiers dépassera bientôt le million de véhicules. Il y a donc des places à prendre notamment pour les industriels français et espagnols, nos partenaires naturels. On privilégie d’ailleurs une approche de co-localisation, la base low-cost au Maroc jouant en synergie avec les usines européennes, ce qui pourrait permettre de rapatrier certaines productions asiatiques, par exemple dans les moules et outillage, avec en plus un gain logistique de 5 semaines", poursuit Tajeddine Bennis, dont l'entreprise qu'il dirige, Snop Maroc, va justement annoncer sur le salon un investissement dans une usine d'outillage sur TFZ.

La Fiev, syndicat des équipementiers français conduira d’ailleurs la semaine prochaine une mission au Maroc.

Quant à la fédération marocaine Amica, pour accélérer la cadence, elle a créé voilà un an une cellule d’animation dédiée à la prospection et l’accueil des industriels internationaux. A qui l'état marocain fait valoir aussi notamment un taux de discount d'IS sur ses zones franches : 8,75% après une exonération de 5 ans.

Pierre-Olivier Rouaud

Des TPE bien parrainées
Le salon de Tanger sera l’occasion de faire le point sur une initiative originale de l’AMICA la fédération de la filière, le parrainage de TPE. Ce programme a été lancé voilà un an avec les autorités locales, il s’agit d’une sorte de « mentorat » de jeunes entrepreneurs dans des métiers de services autour de l’industrie automobile, et ce par des professionnels aguerris du secteur. L’objectif est de susciter la création de 250 à 300 TPE pour soutenir le développement local à côté notamment des zones franches où sont installées les entreprises internationales.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

L'Usine Maroc

Renault Maroc : "Nous avons un bond à faire de 60% supplémentaire de sourcing local au Maroc", selon Marc Nassif, directeur général

L'Usine Maroc

Maroc : l'écosystème Renault

L'Usine Maroc

"Ecosystème Renault" au Maroc : le constructeur précise (un peu plus) ses intentions

L'Usine Maroc

PSA au Maroc : démarrage mi 2016 des travaux de l’usine de Kenitra

L'Usine Maroc

Renault va tripler ses achats au Maroc au sein de son "Ecosystème"

L'Usine Maroc

Au Maroc, Renault a produit près de 290 000 véhicules en 2015, un bond de 26%

L'Usine Maroc

PSA Peugeot Citroën crée au Maroc un "OpenLab" sur le véhicule du futur en Afrique

L'actu des usines Maroc

Usine PSA au Maroc : ISI et ces dizaines d'équipementiers chinois qui s’y intéressent de près

L'Usine Maroc

Maroc : le champion japonais de la peinture automobile Kansai Paint s'installe à Tanger

L'Usine Maroc

Maroc : extension de 25% et forte croissance pour l'emboutisseur SNOP à Tanger

L'Usine Maroc

Automobile au Maroc : l'espagnol Relats investit 7,3 millions d'euros dans son usine de Tanger

L'Usine Maroc

Renault Maroc inaugure son école interne de management

L'Usine Maroc

Maroc : Saint-Gobain lance son investissement de 19 millions d'euros dans le vitrage automobile à Kénitra

L'Usine Maroc

Avec sa future usine d’outillages de presse à Tanger, Snop FSD va rapatrier au Maroc des productions chinoises et… conforter l’emploi en Vendée

L'Usine Maroc

En vidéo : le secteur automobile au Maroc doublera ses exportations avant 2020, selon Moulay Hafid Elalamy

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS