L'Usine Maroc

Maroc : production industrielle en baisse en mai selon Bank Al Maghrib

, ,

Publié le

Le Maroc a connu un cinquième mois de l'année en retrait en ce qui concerne la production de l'ensemble de ses branches industrielles. Seule l'activité de la branche "agro-alimentaire" aurait enregistré en mai une hausse par rapport au mois précédent.

Maroc : production industrielle en baisse en mai selon Bank Al Maghrib
Les résultats de l'enquête sont synthétisés sous forme de soldes d'opinion. Le taux de réponse a été de 71%.
© bam

Le mois de mai a vu la production industrielle marocaine en baisse au niveau de la totalité de ses branches à l'exception des industries "agroalimentaires". C'est ce qui ressort de l'enquête mensuelle de conjoncture de mai 2015 de la banque centrale du Maroc, Bank Al Maghrib (BAM).

Les résultats de cette enquête synthétisés sous forme de soldes d'opinion montrent ainsi que la branche des "industries textile, de l'habillement et du cuir" aurait connu un repli malgré un taux d'utilisation des capacités (TUC) "quasi-stabilisé" à 66 %.

Quant à la branche des "industries chimiques et parachimiques", elle aurait mis fin à trois mois consécutifs de hausse de ses indicateurs en enregistrant une détérioration de l'activité. "Ainsi, la production se serait repliée reflétant principalement la baisse dans les sous-branches de la cokéfaction et raffinage" indique BAM.

En ce qui concerne la branche des "industries mécaniques et métallurgiques", elle aurait accusé une baisse "en liaison avec son repli dans la sous-branche métallurgie" tout en stagnant dans l'industrie automobile.

Dans la branche "industries électriques et électroniques", la baisse enregistrée refléterait le "repli dans la sous-branche "fabrication de machines et appareils électriques" pour un TUC établi à 82%.

Concernant les trois prochains mois, selon l'enquête de BAM, s'attendent globalement à une amélioration de la production des ventes les "industries agro-alimentaires", les "industries textile, de l'habillement et du cuir" et les "industries chimiques et parachimiques".

Deux branches anticipent une baisse de la production et des ventes pour les trois prochains mois, ce sont celles des "industries mécaniques et métallurgiques" ainsi que celles des "industries électriques et électroniques".  

 

Nasser Djama

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte