Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : prêt aux chemins de fer de 112 millions de dollars par la Banque africaine de développement

Publié le

L'Office des chemins de fer s'est vu accorder un prêt de 113 millions de dollars de la BAD pour poursuivre la modernisation de son réseau conventionnel en marge du TGV. Ces projets concernent l'axe Tanger-Casablanca-Marrakech.

Maroc : prêt aux chemins de fer de 112 millions de dollars par la Banque africaine de développement

Un accord de prêt de 112,3 millions de dollars… c’est ce qu’a signé la Banque africaine de développement (BAD) le 8 avril avec  l’Office national des chemins de fer (ONCF) du Maroc. 

"Ce prêt permettra de financer le doublement complet de la voie entre Settat et Marrakech, sur 141 km, et les travaux de renforcement des infrastructures ferroviaires sur le même axe", indique la BAD dans un communiqué.

Cofinancé par la BAD et l’ONCF, le projet s’inscrit dans le cadre du programme 2012-2016 de développement économique et social du Maroc.

Selon la BAD, il permettra d’améliorer le taux d’équipement en infrastructures ferroviaires dans les régions de Casablanca et Settat, et les environs de Marrakech et Safi en particulier.

Les travaux comprendront le doublement des voies de chemin de fer sur 174 km venant "compléter le projet de l’ONCF d’augmentation de la capacité de l’axe ferroviaire Tanger-Casablanca-Marrakech – actuellement en cours d’achèvement –, qui avait bénéficié d’un prêt de la BAD de 300 millions d’euros", rappelle l’institution panafricaine.

Le Maroc figure au premier rang des pays clients de la BAD en termes d’engagements avec 1,53 milliard d’euros cumulés dans 29 opérations en cours.

Pour rappel, l’ONCF a prévu un budget d’investissement de 710 millions d’euros cette année soit environ 7,7 milliards de dirhams. (1000 dirhams = 93 euros)

Le futur TGV prévu pour 2018 qui doit à terme relier Tanger à Casablanca représentera en 2016 une part de 45% du budget d’investissement de l’ONCF. mais celui-ci poursuit par ailleurs la modernisation de son réseau conventionnel comme avec ce projet financé par la BAD.

P-O.R.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle