Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Maroc : Nareva lance un projet de parc éolien de 201 MW au Sahara occidental

, ,

Publié le

La société énergétique marocaine Nareva lance son cinquième projet comme producteur indépendant pour 400 millions d'euros près de la ville de Boujdour située au Sahara occidental. L'électricité est destinée à être vendue à des clients industriels comme LafargeHolcim Maroc, l'OCP, Sonasid, Ciment du Maroc, ou Air Liquide Maroc. A cette occasion la ville de Boujdour sera reliée au réseau électrique national.

Maroc : Nareva lance un projet de parc éolien de 201 MW au Sahara occidental
Parc Nareva de Tarfaya
© dr

L'énergie du vent aux portes du désert. Nareva holding vient de boucler le closing du financement du projet éolien dit Aftissat de 201,6 MW.  Celui-ci est situé au sud de Boujdour, une ville côtière située dans le Sahara occidental qui bénéficie du régime favorable des alizées.

Il s'agit d'un projet de production privé IPP dans le cadre de la loi 13-9 (voir encadré) conduit par la société EEM détenue à 75% par Nareva et 25% par la Caisse des retraites marocaine CIMR.

Nareva qui opère dans plusieurs projets énergétiques au Maroc (éolien, centrale à charbon de Safi...) est filiale du groupe SNI, holding privée de la famille royale du Maroc.

Le coût du projet est de 4 milliards de dirhams [environ 370 millions d'euros]. Son financement est assuré par un apport en fonds propres des actionnaires d’EEM et des dettes bancaires consenties par un consortium marocain composé d’Attijariwafa bank et de  Banque Centrale Populaire (BCP), sans plus de précision sur le montage.

Labellisé COP22, ce projet confirmé le 8 décembre porte sur le développement, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance du parc éolien. Mais à cela s'ajoute la construction d’une ligne électrique 400 kV sur 250 km  pour raccorder ce futur parc éolien au réseau de distribution de l'ONEE via un poste à Laâyoune

"Cette ligne électrique permettra le renforcement des infrastructures électriques des provinces sud du Royaume et contribuera en particulier au raccordement de la ville de Dakhla au réseau électrique national", indique Nareva dans un communiqué.

La mise en service du parc est annoncée pour décembre 2018. Nareva indique que le taux d’intégration industriel marocain du projet sera de l’ordre de 60%.

Pour rappel, fin 2015, Nareva a emporté avec Enel et Siemens, un appel d'offres gouvernemental pour la construction de 850 MW de capacité éolienne sur cinq sites dont un également situé à Boujdour mais distinct de ce projet.

Avec ce parc de Boujdour, Nareva a déjà conduit cinq projets dans le cadre de la loi 13-09 qui a libéralisé la production et la commercialisation de l’électricité vertes (encadré). Le groupe exploite notamment déjà en JV avec Engie le parc de Tarfaya également en zone côtière au sud du Maroc. Ce parc le plus grand d’Afrique à ce jour connaît un taux de charge très élevé de près de 45%

"Cette nouvelle réalisation portera la puissance totale installée par Nareva dans le cadre de cette loi [13-09] à 505 MW.(...) La production (…)  est destinée à de grands clients industriels raccordés au réseau national haute tension. Parmi ces clients figurent LafargeHolcim Maroc, OCP, Sonasid, Ciment du Maroc, Managem, la SNEP et Air Liquide Maroc.", précise 'l’entreprise basée à Casablanca et dirigé par Ahmed Nakkouch (photo), un vieux routier de l'énergie qui fut notamment le patron de l'ONEE.

Pour rappel, les autorités marocaines ont confirmé en septembre dernier une stratégie ambitieuse de développement des énergies vertes, avec l'objectif d'atteindre 52% de la capacité électrique installée en renouvelables (éolien, solaire, hydraulique, biomasse) d'ici à 2030, ce qui doit nécessiter plus de 15 milliards d'euros d'investissements, essentiellement par le secteur privé.

Dans le cadre du plan de développement éolien, le groupe Siemens a par ailleurs décidé l'implantation pour 100 millions d'euros d'une usine de pales à Tanger, dont les travaux sont en cours. Mais pour le parc de Boujdour, Nareva n'a pas encore dévoilé le nom de ses contractants.

Pierre-Olivier Rouaud

 

La loi 13-09 en détail

Au Maroc plusieurs textes de loi proposent des régimes spécifiques pour la production d’énergies renouvelables notamment la production privée (« IPP » pour "independant power producer") dans le cadre de la Loi n° 13-09, dont l’article 2 a libéralisé la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables.

Celle-ci ne relève plus du seul monopole de l’ONEE, l'Office public. Cette loi 13-09 a ainsi permis au secteur privé d’investir dans la production d’électricité renouvelables afin de vendre sur le marché national ou même international

Comme le rappelait une tribune d'expert de Jeantet publiée sur Usine Maroc les projets, selon leur taille font l’objet soit d’une déclaration préalable (pour une puissance entre 20kW et 2MW) soit d’une autorisation provisoire de trois ans suivie d’une autorisation définitive pour une durée de 25 ans renouvelable une fois (pour une puissance supérieure ou égale à 2MW). Un avis du gestionnaire du réseau électrique national de transport est nécessaire.

Par ailleurs, dans le cadre de la production pour l’exportation, la Loi 13-09 prévoit que l’Etat a droit au versement d’une « quote-part de la production d’énergie exportée (…)  soit en numéraire, soit en nature ou partie en nature et partie en numéraire ».

Enfin, complétant la loi 13-09, la Loi n° 58-15 adoptée le 27 août 2015 par le Conseil de Gouvernement prévoit la possibilité de vendre l’excédent d’énergie à l’ONEE (pour les réseaux haute tension et très haute tension et dans la limite de 20% de son excédent ) ; et l’ouverture du marché électrique de sources renouvelables de la basse tension.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus